Aller directement au contenu

PAC post 2013, France et Pays-Bas main dans la main.

A l’occasion d’une rencontre entre Bruno Le Maire et Henk Bleker, les ministres français et néerlandais en charge de l’Agriculture, les deux pays ont confirmé une position commune pour une « PAC moderne » où les paiements directs ont une place de choix, selon un communiqué du ministère de l’agriculture.

A l’occasion d’une rencontre entre Bruno Le Maire et Henk Bleker, les ministres français et néerlandais en charge de l’Agriculture, les deux pays ont confirmé une position commune pour une « PAC moderne » où les paiements directs ont une place de choix, selon un communiqué du ministère de l’agriculture. Les deux hommes « souhaitent le maintien du budget de la PAC après 2013, en tenant compte des engagements déjà pris » afin de faire face aux défis de l’agriculture dans l’Union européenne. Par ailleurs, le secteur bovin, mis à mal par la sècheresse, a été au cœur des discussions. France et Pays-Bas s’accordent pour la « création d’un groupe à haut niveau afin d’identifier les défis auxquels ce secteur doit faire face ». Cette rencontre intervient à un moment opportun. En effet, la Commission européenne doit présenter les pistes de réforme du budget européen, et par conséquent du budget de la PAC, d’ici quelques semaines. La fin du mois de juin risque de connaître quelques tensions entre les états membres.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend