Aller directement au contenu

Parmalat « italien un jour, italien toujours ! ».

Ce pourrait être la devise du gouvernement italien et des industriels du pays qui ont émis de vives réactions suite à l’entrée de Lactalis au capital de Parmalat. En effet depuis Jeudi dernier, Lactalis est devenu l’actionnaire principal du groupe italien, avec 11,4% du capital et souhaite monter au capital.

Ce pourrait être la devise du gouvernement italien et des industriels du pays qui ont émis de vives réactions suite à l’entrée de Lactalis au capital de Parmalat. En effet depuis Jeudi dernier, Lactalis est devenu l’actionnaire principal du groupe italien, avec 11,4% du capital et souhaite monter au capital. Entre le français et les trois fonds étrangers entrés au capital de Parmalat, la banque italienne Intesa Sanpaolo a déclaré samedi qu’elle pourrait s’associer avec Ferrero pour faire en sorte que Parmalat reste en des mains italiennes. « Dans le cas de Parmalat, le groupe Ferrero envisage d’un bon oeil une solution industrielle italienne », annonce Ferrero. Corrado Passera, administrateur délégué d’Intesa Sanpaolo, a fait savoir que la première banque de détail italienne était prête à apporter son soutien à un projet industriel solide pour Parmalat.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend