Aller directement au contenu

Parmalat : le recours en justice de Lactalis tombe à l’eau.

Lactalis avait déposé un recours suite au report de l’assemblée générale de Parmalat à fin juin. Bruxelles, de son côté, a demandé à cette dernière de plus amples informations sur son plan pour contrer le français. Lundi 11 avril 2011 le tribunal de Parme a finalement débouté Lactalis. Malgré cela le groupe français a indiqué

Lactalis avait déposé un recours suite au report de l’assemblée générale de Parmalat à fin juin. Bruxelles, de son côté, a demandé à cette dernière de plus amples informations sur son plan pour contrer le français. Lundi 11 avril 2011 le tribunal de Parme a finalement débouté Lactalis. Malgré cela le groupe français a indiqué dans un communiqué être « confiant sur les développements de l’affaire » et « continuera à proposer son plan de développement industriel de long terme, avec la conviction d’agir dans l’intérêt de Parmalat, de ses salariés et de ses actionnaires ». En parallèle, l’alliance italienne commence à se consolider : Intesa Sanpaolo, qui détient 2,4 % de Parmalat, tente de rassembler des partenaires industriels et financiers. La Caisse des Dépôts Italienne (CDP), qui devrait prendre part à cette alliance, va réunir lundi son assemblée générale afin de modifier son statut pour pouvoir prendre des participations dans des groupes cotés. Le fonds d’investissement calqué sur le FSI français que le gouvernement italien va prochainement créer reposera sur la CDP. Le ministre de l’économie italien a indiqué que d’autres institutions publiques devraient également être actionnaires de ce fonds qui sera ouvert aux privés et aux investisseurs étrangers.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend