Aller directement au contenu

Pas de mises aux normes pour toutes les poules pondeuses.

Selon une enquête des Chambres d'Agriculture de Bretagne réalisée en décembre 2010, 0,5 à 7% des éleveurs bretons de poules pondeuses ne feront pas les mises aux normes demandées par l’Union Européenne. Les aides proposées ne suffiraient donc pas à les convaincre. 59 % des exploitations bretonnes ont été interrogées, ce qui représente

Selon une enquête des Chambres d’Agriculture de Bretagne réalisée en décembre 2010, 0,5 à 7% des éleveurs bretons de poules pondeuses ne feront pas les mises aux normes demandées par l’Union Européenne. Les aides proposées ne suffiraient donc pas à les convaincre. 59 % des exploitations bretonnes ont été interrogées, ce qui représente 67 % des effectifs de poules pondeuses bretonnes en cage. Sur 186 exploitations : 16 éleveurs restent indécis, 28 ne feront pas les mises aux normes et 142 les ont déjà faites ou sont en voie de le faire. La Bretagne représente près de la moitié des effectifs français de poules pondeuses. La mise aux normes intervient alors que le contexte est difficile, en raison d’une augmentation du prix des matières premières et d’une surproduction d’œufs à l’échelle européenne.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend