Aller directement au contenu

Plus de 1 000 Japonais empoisonnés par des surgelés

Le scandale des produits surgelés empoisonnés aux pesticides prend de l'ampleur au Japon. Alors qu'hier, 360 plaintes seulement avaient été recensées, elles se sont depuis multipliées. 1 000 personnes seraient tombées malades après avoir ingéré un produit surgelé contaminé, selon l'agence de presse japonaise Jiji.

Le scandale des produits surgelés empoisonnés aux pesticides prend de l’ampleur au Japon. Alors qu’hier, 360 plaintes seulement avaient été recensées, elles se sont depuis multipliées. 1 000 personnes seraient tombées malades après avoir ingéré un produit surgelé contaminé, selon l’agence de presse japonaise Jiji. La nouvelle étant largement relayée par les médias, les personnes intoxiquées sont davantage incitées à se manifester publiquement. 
 

Plus de 6 millions d’articles contaminés

Les aliments empoisonnés – des pizzas et des croquettes notamment- ont été retirés des rayons, et ont été rappelés par leur fabriquant, l’entreprise Aqlifood, filiale groupe japonais Maruha Nichiro Holdings. 6,4 millions d’articles seraient en tout concernés, mais moins d’un quart d’entre eux ont pour le moment été retournés en magasin. 
 
Lundi, un bébé de neuf mois a dû être hospitalisé après avoir mangé des croquettes. A Hokkaido, île située au nord du Japon, ce sont plus de 200 personnes qui ont été touchées. Les symptômes les plus courants en cas d’intoxication sont des vomissements ou des diarrhées. 
 

Soupçon de contamination volontaire

Une enquêté a été ouverte pour déterminée la cause de cette contamination. La teneur en pesticides, contenue dans les produits contaminés laissent à penser que la substance toxique a été introduite délibérément lors du processus de production. Le pesticide détecté est du mathalion, un insecticide neurotoxique utilisé dans les milieux agricoles et qui est accessible très facilement, y compris pour les particuliers. 
 
Fin décembre, Aqlifood avait déjà signalé la présence de mathalion dans plusieurs aliments surgelés. Ces produits avait été fabriqués dans une usine de la préfecture de Gunna, au nord-ouest de Tokyo. Des clients avaient alerté l’entreprise après avoir senti une odeur étrange. Aqlifood avait fait une première annonce pour rappeler ses produits le 29 décembre dernier. Entre cet premier rappel et le 7 janvier, l’entreprise a rapporté avoir reçu environ 630 000 appels de clients inquiets. 
 
ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend