Aller directement au contenu

Pourquoi l’humeur des consommateurs influence-t-elle leurs choix alimentaires ?

Penser au futur permettrait de manger plus sainement. C'est ce que montre une récente étude, qui s'est penchée sur les liens entre émotions et choix alimentaires.

Des chercheurs se sont intéressés aux liens entre émotions et choix alimentaires et ont tenté de comprendre pourquoi les consommateurs mangeaient moins sainement lorsqu’ils étaient stressés ou déprimés. « Nous nous sommes demandé pourquoi une personne mange des cochonneries, lorsqu’elle est de mauvaise humeur, et fait par contre des choix alimentaires plus sains, quand elle est de bonne humeur ? », explique Meryl Gardner, de l’Université du Delaware, qui a dirigé cette étude.

Les émotions influencent les achats alimentaires

Il existe des preuves scientifiques selon lesquelles les humeurs ou émotions joueraient un rôle important dans les choix alimentaires. Pour comprendre ce phénomène, les scientifiques ont exploré deux pistes distinctes : la régulation émotionnelle (la capacité à agir sur ses propres émotions) et la construction temporelle (la perception du temps).

Penser au futur aide à manger équilibré

L’étude a montré que les personnes de bonne humeur avaient tendance à formuler une pensée plus abstraite, et à calculer les bénéfices futurs d’une alimentation équilibrée. Selon Meryl Gardner, lorsque les individus sont dans un état d’esprit positif, ils aiment l’idée de rester en bonne santé, une fois âgés. La scientifique explique ainsi que la construction temporelle joue un rôle important dans les choix alimentaires. Selon les conclusions de l’équipe de chercheurs, se concentrer sur autre chose que le présent – même pour les personnes d’une humeur négative- peut permettre de réduire la consommation de junk food.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend