Aller directement au contenu

Prospérité Fermière et Ingredia lancent un lait écoresponsable et « sans OGM »

Une démarche RSE « vertueuse » pour les adhérents de la coopérative « Via Lacta ».

Prospérité Fermière et Ingredia lancent un lait écoresponsable et « sans OGM »
Une démarche RSE « vertueuse » pour les adhérents de la coopérative « Via Lacta ».

Ingredia et Prospérité Fermière lancent Via Lacta : leur nouvelle stratégie RSE et le 1er lait écoresponsable produit à partir d’une collecte de lait issue d’animaux nourris sans OGM, avec une surface minimale d’herbe garantie et élevés sur paille. Un acte fort et fédérateur pour cette coopérative laitière des Hauts-de-France qui a décidé de s’engager il y a 2 ans dans une stratégie de différenciation de son lait en misant sur un projet transversal RSE.

Depuis avril dernier, la coopérative Prospérité Fermière a lancé auprès de 100 éleveurs une collecte de lait différenciée garantissant un « lait à l’herbe et sans OGM ». Cette collecte concernera dans un premier temps 30 millions de litres de lait sur les 415 millions collectés par les 1600 adhérents. Coconstruit avec des éleveurs, le cahier des charges prévoit trois conditions :

– une surface minimum de pâturage de 15 ares par vache accessible 170 jours par an,

– une alimentation garantie sans OGM incitant l’éleveur à s’orienter vers une production locale à base de colza ou vers des cultures protéagineuses,

– un meilleur bien-être des animaux élevés sur paille en hiver

Cette collecte différenciée préfigure le lancement du 1er lait écoresponsable baptisé « Via Lacta », qui sera commercialisé par Ingredia auprès de ses clients agro-industriels dès l’automne prochain. « La démarche Via Lacta s’inscrit complètement dans le projet coopératif de la Prospérité Fermière. Elle est facteur d’unité et valorise les pratiques d’élevage vertueuses de notre région. Dans un contexte de crise, la construction d’un projet à forte valeur ajoutée comme Via Lacta sur l’ensemble de notre chaîne de valeur est une clé pour protéger le revenu de nos adhérents face à la volatilité de nos marchés », explique Gilles Desgrousilliers, Président de Prospérité Fermière et d’Ingredia. D’ailleurs, les éleveurs qui intègrent cette démarche bénéficieront d’un prix minimum garanti de 300 euros pour 1000 litres ainsi qu’une prime de 15 euros pour 1000 litres. Cette prime s’ajoutera au prix du lait conventionnel payé par la coopérative.

Une réponse aux nouvelles tendances alimentaires

Aujourd’hui, les consommateurs ont besoin d’être rassurés sur la qualité des produits qu’ils consomment, leur mode de production, le respect de l’environnement ou encore le bien-être animal. Ils se tournent volontiers vers une alimentation saine et naturelle. Dans ce contexte, Ingredia et Prospérité Fermière proposent un produit « sans OGM » et 100% naturel pour en faire un atout aux yeux de leurs clients. « C’est ce que nous voulons proposer avec Via Lacta, nouveau produit phare de la gamme d’ingrédients laitiers d’Ingredia. L’objectif de Via Lacta est d’apporter de la transparence à nos clients et des réponses à leurs consommateurs revendiquant la naturalité. » complète Sandrine Delory, Directrice Générale d’Ingredia et Prospérité Fermière. Pour légitimer cette démarche aux yeux de ses clients, le groupe a noué un partenariat avec la Fondation WWF France pour une durée de trois ans. « L’approche scientifique de la méthodologie du WWF France nous offre une visibilité internationale et répond aux normes écoresponsables de nos clients industriels à l’international », complète-t-elle.

Une stratégie de différenciation basée sur l’innovation

Cette stratégie RSE, qui s’articule autour de 3 piliers – la qualité nutritionnelle du lait, le développement local et la préservation de la planète – se traduit par la mise en œuvre de process industriels non dénaturants et de projets de recherche et d’innovation afin de préserver toute la qualité du lait dans sa richesse et sa pureté et ce sur l’ensemble des maillons de la chaîne de valeur. A ce jour, Ingredia a sélectionné 10 projets de recherche sur lesquels une équipe de 40 personnes travaille quotidiennement pour offrir des produits innovants, de qualité et responsable à ses clients.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend