Aller directement au contenu

Protéines végétales : Tereos s’engage pour faire de la France un leader mondial

Tereos vient de signé un engagement avec l’État visant à favoriser le développement d’une filière française des protéines.

Protéines végétales : Tereos s’engage pour faire de la France un leader mondial
Tereos vient de signé un engagement avec l’État visant à favoriser le développement d’une filière française des protéines.

Tereos vient de signé un engagement avec l’État visant à favoriser le développement d’une filière française des protéines. Le texte a été signé par le consortium Protéines France, dont Tereos est membre fondateur, Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, et Christophe Sirugue, Secrétaire d’État chargé de l’Industrie.

Objectif : saisir les opportunités de croissance et de création d’emplois offertes par l’augmentation de la demande de protéines végétales et animales dans le monde, évaluée à +40 % d’ici 2030 (soit +7 % par an).

Alexis Duval, Président du Directoire de Tereos a présenté à Stéphane Le Foll et Christophe Sirugue, au nom du groupement, la démarche de « Protéines France » : « La France dispose d’un fort potentiel d’augmentation de sa production de protéines végétales. Le développement de filières de transformation des matières premières agricoles, créatrices de valeur et fortes sur les marchés d’exportation, représente un enjeu d’avenir pour la valorisation des productions agricoles françaises. »

Un fort potentiel à exploiter

Avec son fort potentiel d’augmentation de sa production agricole de protéines, son savoir-faire et ses compétences nationales, la France dispose de tous les atouts pour devenir un leader agricole et industriel mondial dans la production de protéines. Des capacités limitées par sa dépendance aux importations de protéines. Un engagement pérenne de l’État permettra de positionner le pays comme acteur de premier plan dans ce secteur.

La mise en œuvre d’un programme stratégique

Au menu de cet accord :

  • fédérer l’ensemble de la filière française,
  • soutenir la recherche et l’innovation pour développer une offre de produits différenciants,
  • accélérer les investissements dans des outils industriels de pointe,
  • favoriser l’essor de start-ups susceptibles de développer rapidement des innovations,

accompagner la mise sur le marché de produits innovants dans un cadre réglementaire pérenne.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend