Aller directement au contenu

Rapprochement entre Eureden et André Bazin

Le groupe agroalimentaire breton Eureden et la société franc-comtoise André Bazin, spécialiste des produits de charcuterie à destination de l’industrie du plat cuisiné, travaillent sur un rapprochement qui doit se concrétiser d’ici la fin de l’année sous réserve du feu vert de l’Autorité de la concurrence. L’objectif de ce rapprochement est la constitution d’un leader de la charcuterie autour …

Rapprochement entre Eureden et André Bazin
L’ambition d’Eureden pour sa branche viande est de devenir, avec l’activité d’Aubret et demain du groupe André Bazin, un leader de la salaisonnerie en France.

Le groupe agroalimentaire breton Eureden et la société franc-comtoise André Bazin, spécialiste des produits de charcuterie à destination de l’industrie du plat cuisiné, travaillent sur un rapprochement qui doit se concrétiser d’ici la fin de l’année sous réserve du feu vert de l’Autorité de la concurrence. L’objectif de ce rapprochement est la constitution d’un leader de la charcuterie autour de la naturalité, des terroirs et des marques.

Le groupe agroalimentaire breton Eureden compte parmi ses 20.000 adhérents un nombre important d’éleveurs, et notamment d’éleveurs de porcs. En outre, au travers de sa filiale Aubret, Eureden est un acteur reconnu dans le domaine de la salaisonnerie, et plus particulièrement du lardon, du jambon, des saucisses et du saucisson. Le groupe Eureden recherche des partenaires français, s’inscrivant dans la durée et positionnés sur des produits de qualité, afin de répondre aux attentes sociétales et pour développer des filières créatrices de valeur.

Le groupe André Bazin est quant à lui un acteur majeur du marché de la salaisonnerie et le leader des ingrédients carnés à destination du marché du plat cuisiné disposant de longue date d’un savoir-faire reconnu dans le domaine de la transformation de produits à base de porc pour l’industrie agroalimentaire. Le groupe André Bazin vise depuis sa création à mettre en valeur le terroir et la qualité de ses produits, notamment via des labels de qualité (IGP). Il a prouvé sa capacité à s’adapter aux attentes du marché, avec la mise en place d’une culture R&D sur la naturalité des produits et sa marque premium « Philippe Wagner » bénéficie maintenant d’une forte notoriété.

Devenir leader de la salaisonnerie en France

Le rapprochement envisagé s’inscrit parfaitement dans le développement du groupe Eureden tout en assurant la pérennité de l’activité développée par le groupe André Bazin.

Pour le groupe Eureden, cette opération permettrait notamment de renforcer l’approche filières avec le groupement porc Eureden ; de bénéficier au périmètre d’Eureden Viande de l’avancée de la R&D d’André Bazin ; de développer une offre terroir autour des IGP et développer un portefeuille de marques régionales ; équilibrer les clientèles entre les Grandes et Moyennes Surfaces, les entreprises agroalimentaires (PAI) et la restauration hors domicile (RHD).

L’ambition d’Eureden pour sa branche viande est de devenir, avec l’activité d’Aubret et demain du groupe André Bazin, un leader de la salaisonnerie en France, en s’appuyant sur des démarches filière, la valorisation de spécialités et de marques régionales, l’innovation produit et service, le multi-espèces et la naturalité et en se déployant sur l’offre de protéines végétales.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend