Aller directement au contenu

Restructurations et baisses de prix chez Tesco

Tesco est en pleine tempête. La chaîne de distribution britannique se restructure outre-Manche et va notamment fermer 43 magasins et baisser ses prix, l'objectif : réaliser 250 millions de livres d'économies.

Restructurations et baisses de prix chez Tesco
Tesco traverse une passe difficile, la fermeture de 43 magasins est prévue outre-Manche et également une baisse des prix pour concurrencer les pros du hard discount.

L’AFP rapporte que Dave Lewis, directeur général depuis le mois de septembre 2014 de Tesco, a présenté son plan incluant la fermeture de 43 magasins britanniques jugés pas assez rentables et l’annulation de l’ouverture d’autres nouvelles échoppes. Une crise qui se traduit aussi sur des prix en baisse, pour drainer plus de clients et mieux se relancer ?

« Nous devons réaliser des changements très difficiles. Je suis tout à fait conscient que les conséquences de ces changements sont significatives pour toutes les parties prenantes dans notre entreprise mais nous sommes confrontés à la réalité de la situation », a déclaré Dave Lewis, un ancien d’Unilever et actuel CEO de Tesco.

Flexibilité et fermeture de magasins

Cela passe par la fermeture de 43 magasins en Grande-Bretagne, l’annulation de l’ouverture d’autres. La flexibilité du temps de travail est également prévue pour réaliser des économies de près de 250 millions de livres (319 millions d’euros) par an. Une somme non négligeable qui comprend de nombreuses suppressions de postes, le nombre exact n’est pas encore connu.

Par ces restructurations inédites, Tesco espère atteindre son objectif d’économies, qui doivent permettre des baisses de prix sur des centaines de produits. Le but ? Mettre à terre les grandes enseignes de hard discount et drainer des clients à la recherche de bas prix et de qualité.

Les investisseurs confiants

Côté bourse, l’annonce a fait bondir le titre. Les actionnaires sont manifestement rassurés par ces nouvelles et l’action Tesco a clôturé en hausse. Avec 14,97% de hausse, à 209,25 pence, ironie du sort, Tesco réalise sa meilleure envolée en bourse. Une embellie qui va permettre le regain ? Affaire à suivre.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend