Aller directement au contenu

Saint-Gobain en passe de céder sa filiale de verre d’emballage, Verallia, pour près de 3 milliards d’euros

Saint-Gobain est en passe de céder sa filiale d'emballage de verre, Verallia pour près de 3 milliards d'euros.

Saint-Gobain en passe de céder sa filiale de verre d’emballage, Verallia, pour près de 3 milliards d’euros
Saint-Gobain a annoncé avoir procédé ce jour à la finalisation (closing) de la cession de Verallia à Apollo Global Management LLC et Bpifrance, qui détiennent à présent respectivement 90% et 10% du capital de Verallia.

Nos confrères du Figaro avaient évoqué cette cession en début de semaine. Elle est confirmée, Saint-Gobain a confirmé être en négociations exclusives avec le fonds d’investissement américain Apollo pour la cession de sa filiale de verre d’emballage, Verallia pour près de 3 milliards d’euros.

Saint-Gobain serait en discussions avec le fonds d’investissement américain Apollo pour lui céder saa filiale de verre d’emballage : Verallia. Le montant de la transaction pourrait s’élever à près de 3 milliards d’euros. D’après nos confrères du Figaro, Apollo cèderait, à son tour, des marts – minoritaires – de Verallian à la banque publique d’investissement : Bpifrance. Cette dernière pourrait avoir validé cette cession avant la fin d’année.

Un géant de l’emballage en verre

Ce n’est pas une première pour Saint-Gobain qui avait déjà revendu la branche américaine de Verallia à son concurrent Ardagh pour plus d’un milliard d’euros. « Le choix de Saint-Gobain s’est porté sur Apollo en raison de la qualité de son offre, de son adhésion au projet industriel et de son soutien aux salariés de Verallia », a expliqué pour le groupe par voie de communiqué.

Il est vrai que face à l’offre d’Apollo, deux groupes étaient encore candidats au rachat hier : Ba Vidro et Blackstone. Cette cession sera nécessairement une belle opération pour le racheteur : Verallia est le numéro trois mondial de l’emballage en verre (bouteilles, pots en verre, contenants alimentaires…), avec un chiffre d’affaires s’élevant à 2,39 milliards d’euros, il y a fort à parier sur la filiale.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend