Aller directement au contenu

[2018] CFIA / Sécurité alimentaire : Optez pour un caloporteur adapté!

Parce que certains caloporteurs utilisés peuvent s’avérer toxiques ou nocifs, Climalife, le spécialiste européen des fluides caloporteurs pour les métiers du froid, rappelle aux industriels l’importance du choix d’un caloporteur adapté à l’agroalimentaire. Un caloporteur peut servir pendant le processus de fabrication ou de conservation des produits alimentaires en transportant de l’énergie à des températures négatives ou positives. Il …

[2018] CFIA / Sécurité alimentaire : Optez pour un caloporteur adapté!
Pour les industries agroalimentaires, Climalife conseille les caloporteurs Greenway® Neo à base de 1,3 propanediol bio-sourcé, ou encore les caloporteurs à base de MPG.

Parce que certains caloporteurs utilisés peuvent s’avérer toxiques ou nocifs, Climalife, le spécialiste européen des fluides caloporteurs pour les métiers du froid, rappelle aux industriels l’importance du choix d’un caloporteur adapté à l’agroalimentaire. Un caloporteur peut servir pendant le processus de fabrication ou de conservation des produits alimentaires en transportant de l’énergie à des températures négatives ou positives. Il protège aussi contre le gel et la corrosion. Formulé à base de glycols ou de végétaux (MEG, MPG, 1.3 propanediol …) à laquelle on ajoute des inhibiteurs de corrosion, sa formule concentrée sera diluée avec de l’eau désionisée selon le point de congélation souhaité. Il existe aussi des caloporteurs déjà dilués.

Pas de caloporteur alimentaire

Dans sa gamme complète de solutions d’eaux glycolées traditionnelles ou de frigoporteurs bio-sourcés, Climalife rappelle qu’il n’existe pas de caloporteur « alimentaire » mais seulement des caloporteurs qui ne sont pas classés nocifs et qui peuvent avoir un agrément ANSES de la Direction Générale de la Santé Française. Attention, « Parce que les aliments ne sont pas en contact direct avec le produit, certains industriels pensent qu’il n’y a pas de danger avéré et donc se dirigent vers des caloporteurs à base de Mono Ethylène Glycol (MEG), environ 40% moins cher que tous les autres caloporteurs non nocifs. Or nous savons que le circuit caloporteur peut subir des fuites non détectées, liées à la corrosion et qui peuvent engendrer de graves conséquences dans un milieu alimentaire », explique Gérard Abidh, responsable R&D de Climalife.

Greenway® Neo, une alternative technologique et environnementale pour l’agroalimentaire

Pour les industries agroalimentaires, Climalife conseille donc les caloporteurs Greenway® Neo à base de 1,3 propanediol bio-sourcé, ou encore les caloporteurs à base de MPG (Friogel® Neo, Neutraguard® Neo et Solufluid®), autorisés par la Direction Générale de la Santé, conformément à l’avis ANSES, comme fluide caloporteur pour le traitement thermique en simple échange des systèmes de production d’eau sanitaire.

Une formulation bio-sourcée

L’objectif de Climalife est d’offrir des alternatives techniques fiables et efficaces aux fluides traditionnels à base de mono propylène glycol (MPG) issus de la pétrochimie. Les caloporteurs Greenway® Neo de Climalife sont formulés à base de 1,3-Propanediol bio-sourcé. La matière première utilisée, le 1,3-Propanediol, est issue de la fermentation de glucose naturel. La formulation du Greenway® Neo contient des inhibiteurs de corrosion organiques développés par le service R&D de Climalife. Ces inhibiteurs ne réagissent pas chimiquement, ils ne se dégradent pas dans le temps et ont une longue durée de protection anticorrosion.

Un agrément Anses

Par ailleurs, selon la norme internationale ISO 11930, Greenway® Neo est bactériostatique.
 Cette protection antimicrobienne empêche donc la prolifération de bactéries dans les installations thermiques. Elle évite notamment le développement de moisissures, de champignons, d’algues, … qui altèrent les flux et les échanges thermiques dans les réseaux. Toute la gamme caloporteurs Greenway® Neo est agréée ANSES par la Direction Générale de la Santé Française pour le traitement thermique en simple échange des eaux destinées à la consommation humaine.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend