Aller directement au contenu

Sécurité des aliments : Révision de la norme ISO 22000

La nouvelle norme internationale ISO 22000 devrait voir le jour fin 2017 afin d’établir les nouvelles exigences en matière de management de la sécurité des aliments pour tous les acteurs de la filière agroalimentaire. Fin 2013, plus de 26000 entreprises étaient certifiées ISO 22000 dans le monde dont plus de 500 en France. L a certification ISO 22000 garantit …

Sécurité des aliments : Révision de la norme ISO 22000
La nouvelle norme internationale ISO 22000 devrait voir le jour fin 2017.

La nouvelle norme internationale ISO 22000 devrait voir le jour fin 2017 afin d’établir les nouvelles exigences en matière de management de la sécurité des aliments pour tous les acteurs de la filière agroalimentaire. Fin 2013, plus de 26000 entreprises étaient certifiées ISO 22000 dans le monde dont plus de 500 en France. L
a certification ISO 22000 garantit aux acteurs de la filière agroalimentaire que votre entreprise maîtrise efficacement les dangers liés à la sécurité des aliments.
En mettant en œuvre cette démarche, l’entreprise s’engage dans une véritable volonté d’amélioration continue.
Cette certification internationale permet ainsi de bénéficier d’un regard externe, compétent et impartial. En choisissant la certification selon la norme ISO 22000, l’entreprise adopte un système de management internationalement reconnu.
C’est donc une confiance commune que l’entreprise développe avec ses clients et ses fournisseurs, quel que soit leur pays.

Répondre aux attentes des professionnels

Depuis 2005, la version de l’ISO 22000 n’avait pas changé dans le secteur agroalimentaire où les pratiques en matière de sécurité des aliments ont fortement évolué. 73 pays sont impliqués dans la révision de cette norme, dont la France. Les premiers axes porteront sur les grandes attentes des professionnels et industriels français.
En effet, des producteurs agricoles aux fabricants de produits alimentaires, en passant par les opérateurs et sous-traitants, demandent une simplification de la norme et des approches combinées, la clarification de certains concepts clés tels que les programmes prérequis opérationnels, l’approche fondée sur les risques, les retraits et rappels de produits, une mise à jour des termes et définitions et la suppression d’un contenu trop prescriptif…
Enfin, il s’agira d’aligner la structure de la norme sur celle des autres normes de système de management (ISO 9001, ISO 14001…). La certification ISO permettra ainsi à une entreprise d’attester, grâce à un organisme de contrôle, du respect des exigences de la norme.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend