Aller directement au contenu

Smart logistique : L’industrie agroalimentaire s’enrichit de la cellule Item Picking d’ABB

Depuis ces dernières années, les défis et les opportunités auxquels sont confrontés les aliments et les boissons sont extraordinaires. Les fabricants de produits agroalimentaires sont soumis à de fortes pressions pour s’adapter en permanence aux goûts et aux demandes changeants des consommateurs. Chaque étape de la chaîne de valeur alimentaire joue un rôle dans l’élaboration de la sécurité, de …

Smart logistique : L’industrie agroalimentaire s’enrichit de la cellule Item Picking d’ABB
ABB continue de s’impliquer fortement dans cette industrie en proposant des solutions à la pointe de la technologie. Avec le développement de sa division Logistique représentée par Fabrice Azambourg, account manager Logistics, Robotics & Discrete Automation.

Depuis ces dernières années, les défis et les opportunités auxquels sont confrontés les aliments et les boissons sont extraordinaires. Les fabricants de produits agroalimentaires sont soumis à de fortes pressions pour s’adapter en permanence aux goûts et aux demandes changeants des consommateurs. Chaque étape de la chaîne de valeur alimentaire joue un rôle dans l’élaboration de la sécurité, de la qualité et de la capacité à nourrir le monde de manière durable. Au-delà de l’énergie et des émissions de CO2, l’emballage et la logistique durable sont une priorité immédiate. 

Alors que nous nous tournons vers l’avenir, l’innovation technologique et un service de qualité supérieur seront les facteurs clés de la transformation du marché. Découvrez comment l’évolution des solutions intralogistiques peut aider les entreprises à atteindre ses objectifs de développement durable, et repenser sa stratégie pour rendre les opérations et la chaîne d’approvisionnement plus durables et agiles.

Réputée pour ses solutions robotisées, notamment de palettisation/dépalettisation dans le secteur de l’agroalimentaire, ABB continue de s’impliquer fortement dans cette industrie en proposant des solutions à la pointe de la technologie. Avec le développement de sa division Logistique représentée par Fabrice Azambourg, account manager Logistics, Robotics & Discrete Automation, ABB France accompagne le secteur agroalimentaire sur la voie de la smart logistique. Avec l’intelligence de sa cellule Item Picking, ABB s’inscrit pleinement dans une volonté de participer à la productivité des industries agroalimentaires. [Propos recueillis par Nathalie Delmas]

La logistique/intralogistique traditionnelle est-elle arrivée à bout de souffle ?

Fabrice Azambourg : Le contexte actuel marqué par ces deux dernières années de Covid, a montré que la logistique / intralogistique a été fortement impactée, non seulement par la crise du covid mais aussi par l’avènement du e-commerce. Cela a bouleversé les modes de consommation et eu un impact très fort sur l’industrie agroalimentaire et de ce fait, par effet de levier, sur la logistique. Aujourd’hui, les délais de livraison doivent être plus rapides avec zéro défaut. Il faut s’adapter au packaging, au poids, à la taille des colis etc. De plus en plus, on marque aussi la saisonnalité. L’industrie doit donc s’adapter à cette demande.

La smart logistique est donc devenue incontournable dans l’industrie actuelle ?

F.A. : Sur ces deux dernières années, la gestion intelligente et les smart technologies ont fait leurs preuves ! Le constat est que les sociétés qui ont anticipées avec des entrepôts automatisés et robotisés et ont développé l’omnicanalité, le click&collect ou la livraison à domicile, ont mieux traversées la crise et ont été plus efficaces. L’automatisation et la robotisation connaissent aujourd’hui une demande croissante. L’intralogistique ne pourra suivre qu’avec des solutions de plus en plus intelligentes qui répondent à toutes ces demandes. Et pour cela, la smart logistique apporte de l’intelligence dans la logistique de l’industrie qui, pour être performante et compétitive, nous l’avons vu avec l’actualité, doit aller vers des solutions plus rapides et économiques aussi en termes d’énergie.

Une préparation de commandes complètement automatisée grâce au deep-learning

L’une des grandes problématiques de la logistique actuelle est la préparation de commandes automatisée. Comment ABB répond-elle à cette problématique ?

F.A. : ABB possédait tout un panel de solutions en matière de logistique et d’intralogistique robotisée. Depuis 2018 et le rachat d’une société belge spécialisée dans l’intralogistique de l’agroalimentaire entre autres, l’offre s’est étoffée en proposant des cellules robotisées sur « étagères », comme la cellule item/order picking, et destinées à nos partenaires intégrateurs.

Cela signifie qu’avec une fonction bien définie, un robot répond à une problématique de la logistique. Notre volonté est de passer du goods to man au goods to robot par exemple. La cellule Item Picking permet de réaliser plus de 90% de préparation de commandes (on atteint plus de 99% sur certains sites). Le but de la robotisation et de la cellule Item Picking est d’augmenter la productivité tout en réduisant les tâches ingrates et répétitives génératrices de TMS affectées aux opérateurs.

Comment ABB se démarque-t-elle du développement de la cellule item picking, un marché en pleine expansion ?

F.A. : La grande force d’ABB est d’être à la pointe de la technologie avec une maîtrise de l’intelligence artificielle et du deep-learning ou cloud computing. Notre item picking permet ainsi une préparation de commandes complètement automatisée via cette technologie de pointe. Concrètement, si des nouvelles références arrivent, il n’est pas nécessaire de refaire du code dans le robot. L’avantage de la cellule item picking d’ABB est qu’elle apprend toute seule à rentrer les informations grâce à l’intelligence artificielle et au deep-learning qui s’appuie sur les réseaux neuronaux. Cela veut dire qu’en permanence, chaque image relevée par la cellule item picking est analysée en temps réel et comparée. C’est un raisonnement presque humain. Notre technologie repose également sur la vision industrielle améliorée avec des caméras qui analysent la situation en temps réel. C’est fiable et auto-apprenant. Plus il y aura d’installations, plus ce sera intelligent, plus ce sera performant.

Comment se déroule sur site l’installation de la solution item picking d’ABB ?

F.A. : Nos cellules robotisées packagées sur étagères sont pensées pour être directement intégrées par nos partenaires sur un site final et ce de manière complément sécurisée. Il ne s’agit pas de remettre en cause le schéma directeur d’une usine ou d’un entrepôt, cette solution vient simplement s’insérer dans l’environnement existant. C’est tout l’avantage d’avoir une cellule robotisée sur étagère. Les interfaces mécaniques et informatiques sont déjà prêtes. ABB travaille avec tous les grands standards de logiciels WMS, d’entreposage. C’est là aussi où intervient la notion de smart, ce n’est pas seulement évoluer vers des solutions intelligentes, mais aussi dans sa mise en œuvre.

Que deviennent les données ?

F.A. : Toutes les informations de la caméra remontent dans le cloud et reste sous contrôle de l’industriel. La cybersécurité est un des maîtres-mots d’ABB. Les solutions ABB Ability MOM ( Manufacturing Operations Management) peuvent compléter la solution en fournissant une offre de niveau 3 pour permettre la mise en œuvre de la numérisation des opérations de fabrication par exemple.

Cette solution d’item picking s’adresse-t-elle à toute industrie, quelle que soit sa taille ?

F.A. : Tout est question de ROI, de choix de rentabilité et d’investissement. Le robot devient d’autant plus intéressant lorsque l’on veut être productif et faire travailler son entreprise 24h sur 24, 7 jours sur 7. Bien souvent ce calcul revient finalement aux industriels qui fournissent des process logistiques complets. La France est, encore aujourd’hui, un pays assez peu robotisé comparé à certains pays d’Europe. Les entreprises agroalimentaires françaises commencent cependant à prendre le pas notamment sur l’intralogistique.

Les industriels ont bien conscience que s’ils veulent gagner des parts de marchés, et continuer à exister sur le plan mondial, ils seront obligés de passer par ces solutions-là, notamment avec les nouveaux enjeux de performance énergétique et les marchés émergeants. C’est donc le bon moment pour passer à la smart logistique !

En savoir davantage sur l‘engagement d’ABB pour un avenir alimentaire durable ICI

En savoir davantage sur les solutions robotiques d’ABB : ICI

 

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend