Aller directement au contenu

Sodiaal s’engage sur la route du lait « Bas Carbone »

Sodiaal propose à ses producteurs un dispositif d’autodiagnostic en ligne « Self CO2 » pour valoriser les savoir et contribuer à atteindre leurs objectifs.

Sodiaal s’engage sur la route du lait « Bas Carbone »
Sodiaal propose à ses producteurs un dispositif d’autodiagnostic en ligne « Self CO2 » pour valoriser les savoir et contribuer à atteindre leurs objectifs.

Sodiaal met à disposition de tous ses producteurs un autodiagnostic en ligne de l’empreinte carbone : Self CO2. Cet outil, développé par l’Institut de l’Elevage, est accessible aux producteurssociétaires de Sodiaal sur la base du volontariat. Il leur permet d’obtenir de façon simple et rapide une première évaluation de l’empreinte carbone nette de leur atelier lait.

Ceci permettra à Sodiaal de mieux valoriser le travail réalisé au quotidien par ses sociétaires qui, dans le cadre de « La Route du Lait », la démarche de développement durable de Sodiaal, font évoluer leurs pratiques (économies d’énergie, autonomie alimentaire, maîtrise des intrants…)

Self CO2 : un diagnostic en ligne simple et rapide

Dès la mi-septembre 2016, l’outil Self CO2 sera accessible en ligne via l’extranet de la coopérative Sodiaal Union, sur le site producteursdelaitsodiaal.fr. Sur la base des données propres à son exploitation, il est proposé à chaque producteur de renseigner 29 données relatives à la fertilisation, l’alimentation, la consommation d’énergie (électricité et carburant), les effectifs animaux, ou encore les surfaces et linéaires de haies. L’outil, simple et rapide, a été développé par l’Institut de l’Elevage au plus près des exploitations et permet d’effectuer cette opération en une demi-heure. Il comprend une étape de vérification des données destinée à s’assurer de leur cohérence globale. L’outil Self CO2 délivre immédiatement une restitution en six parties qui permet à chaque producteur d’obtenir une estimation de l’empreinte carbone nette de son atelier lait et de disposer d’un référentiel de comparaison par rapport à d’autres exploitations utilisant le même système fourrager :

– Récapitulatif des moyens de production de l’atelier lait (troupeau et surfaces) permettant de définir à quel type de système fourrager il appartient (implantation en plaine ou montagne, part d’herbe et de maïs dans l’alimentation) ;

– Intrants consommés par le troupeau laitier ;

– Contributions positives de l’élevage au territoire (entretien des paysages et de la biodiversité) ; – Emissions de gaz à effet de serre ;

– Stockage de carbone, l’une des contributions positives de l’exploitation au bilan carbone : il s’agit du carbone non délivré dans l’atmosphère grâce aux haies et prairies ;

– Empreinte carbone nette, qui représente la différence entre les émissions de gaz à effet de serre et le stockage de carbone.

L’outil Self CO2 s’intègre pleinement dans La Route du Lait car il permet au producteur d’envisager des pistes d’optimisation avec son conseiller laitier Sodiaal, formé à l’outil et chargé de lui apporter tout l’accompagnement nécessaire en lien avec les partenaires de l’élevage.

Le bilan carbone, pour améliorer les performances technico-économiques des exploitations Sodiaal

En s’engageant résolument dans la direction d’une démarche de progrès en matière de bilan carbone, Sodiaal implique ses producteurs dans une voie qui a un impact direct sur leur performance technico-économique. Le programme-pilote « Life Dairy Carbon » mené en France auprès de 3 900 exploitations, a en effet démontré qu’il existait une corrélation directe entre réduction des émissions de gaz à effet de serre et performance technico-économique au sein des exploitations. Réduire les rejets et limiter l’utilisation de ressources s’appuie sur différents leviers d’actions tels que l’alimentation du troupeau, sa gestion technique, la gestion des déjections, la gestion de la fertilisation ou encore la consommation d’énergie. Niveau de production par vache, âge moyen au premier vêlage, apports de concentrés, apports azotés sur les cultures, consommation de carburants, sont autant d’indicateurs qui s’améliorent dans les élevages dont le bilan carbone progresse.

Pérenniser les marchés de la coopérative et en ouvrir de nouveaux

En se mettant en ordre de bataille pour améliorer son bilan carbone année après année, Sodiaal conforte aussi sa position parmi les fournisseurs de ses grands clients, notamment internationaux, qui répercutent sur toute la chaîne de valeur leurs propres engagements environnementaux. En répondant aux préoccupations de ces derniers, ce sont de nouvelles opportunités qui s’ouvrent aux producteurs de Sodiaal qui seront mieux à même de présenter des données objectives propres à faire connaître leurs savoir-faire et valoriser durablement leur lait.

Le virage amorcé par Sodiaal, autour de La Route Du Lait, vers un bilan carbone accessible simplement à tous ses adhérents et plus largement, vers une nouvelle relation connectée avec eux, est ainsi de nature à renforcer l’attractivité de la coopérative auprès des grands clients en différenciant toujours plus le lait de ses producteurs.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend