Aller directement au contenu

Spiritueux : Suntory absorbe Beam et devient numéro 3 mondial

Le groupe japonais Suntory Holdings vient d'acquérir son concurrent américain Beam pour un montant de 16 milliards de dollars (11,7 milliards d'euros), dette comprise.

Le groupe japonais Suntory Holdings vient d’acquérir son concurrent américain Beam pour un montant de 16 milliards de dollars (11,7 milliards d’euros), dette comprise. Le propriétaire d’Orangina a proposé de payer 83,50 dollars en numéraire par action de Beam, soit une prime de 25 % par rapport au dernier cours coté de sa cible (66,97 dollars vendredi dernier à Wall Street) et valorise ainsi l’américain à 20 fois son excédent brut d’exploitation. Grâce à cette opération, Suntory devient le troisième acteur mondial sur le marché des spiritueux, derrière Diageo et Pernod-Ricard. 
 

Suntory renforce sa présence dans les whisky

La rumeur de ce rachat courrait depuis fin 2012, lorsque Suntory avait annoncé introduire une partie de ses activités en bourse afin d’obtenir les capitaux nécessaires à des acquisitions à l’étranger. Le rachat, qui devrait être finalisé au cours de l’été, avait jusqu’à maintenant été démenti. 
 
Cette opération permet notamment à la firme japonaise de renforcer sa présence aux Etats-Unis, en particulier sur le marché du whisky. Avec Beam, il vient en effet d’acquérir le bourbon Jim Beam, la téquila Sauza, le cognac Courvoisier ou encore whisky Teacher’s.  
 

Rachat de Beam : la note de Suntory dégradée par Moody’s ?

Le nouveau groupe devrait ainsi réaliser des ventes annuelles de plus de  4,3 milliards de dollars. L’objectif de Suntory était également d’enrayer sa dépendance au marché japonais, en berne. Sur le dernier exercice, le groupe a réalisé les trois quarts de ses ventes au Japon. 
 
Par ailleurs, l’agence de notation Moody’s a menacé le nouveau numéro 3 mondial de dégrader sa note à la suite de cette annonce, car cette opération va en effet accroître la dette de Suntory. Moody’s a affirmé qu’elle allait étudier les opportunités de hausse de profits et de revenus de ce rachat ainsi que l’endettement du groupe, rapporte Le Monde. Suntory détient actuellement la note A3, la septième meilleure (sur 19) dans le classement de l’agence américaine. 
ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend