Aller directement au contenu

Sweet Products souhaite acquérir le chocolatier Cémoi

Le groupe perpignanais Cémoi et le groupe belge Sweet Products, sont entrés en négociation exclusive afin de fusionner a anoncé dans un communiqué de presse le chocolatier Cémoi. «Ils pèseraient alors quelque 1,3 milliard d’euros de chiffre d’affaires et emploieraient 5 700 collaborateurs dans 24 usines, du Royaume-Uni à la Côte d’Ivoire», précise le journal L’indépendant. « Sweet Products souhaite acquérir …

Sweet Products souhaite acquérir le chocolatier Cémoi
Cette acquisition par Sweet Products permettrait de « développer des positions significatives sur les segments à marques », selon Cémoi.

Le groupe perpignanais Cémoi et le groupe belge Sweet Products, sont entrés en négociation exclusive afin de fusionner a anoncé dans un communiqué de presse le chocolatier Cémoi. «Ils pèseraient alors quelque 1,3 milliard d’euros de chiffre d’affaires et emploieraient 5 700 collaborateurs dans 24 usines, du Royaume-Uni à la Côte d’Ivoire», précise le journal L’indépendant.

« Sweet Products souhaite acquérir les activités du groupe Cémoi avec l’objectif de créer un acteur majeur du chocolat et de la confiserie en Europe », a en effet annoncé Cémoi dans un communiqué. L’objectif serait de devenir « numéro un mondial en matière de chocolats sous marques distributeurs ». Cette acquisition permettrait de « développer des positions significatives sur les segments à marques », selon Cémoi. Ce nouveau groupe « bénéficierait de la maîtrise totale de la chaîne d’approvisionnement du cacao, de la fève aux produits finis, grâce à ses 24 usines de fabrication implantées en Europe, aux Etats-Unis, en Angleterre, et en Côte d’Ivoire », explique Cémoi. 

200.000 tonnes de chocolats et de confiserie

Dirigé par la famille Poirrier depuis 1962, Cémoi est le numéro un du chocolat en France, avec 3.200 collaborateurs, dont 2.200 en France, où il concentre neuf de ses 14 unités de production.
Il vend chaque année 200.000 tonnes de chocolats et de confiserie, pour un chiffre d’affaires de 750 millions d’euros en 2020. S’il vend des chocolats sous sa marque, il fournit également l’ensemble de l’industrie alimentaire, depuis les fabricants jusqu’aux utilisateurs professionnels de chocolat: chocolatiers, pâtissiers, restauration et grande distribution. Le groupe belge Sweet Products est quant à lui une entreprise familiale belge gérée par la famille Walder qui comprend le Groupe Baronie et le groupe belge « Belgian Ice Cream ». Il exploite sept usines de chocolat situées en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne et en Suisse, deux sites de production de crème glacée en Belgique et une usine de caramel au Royaume-Uni. 
Outre les marques Jacques, Alpia, Sarotti, Alprose, Duc d’O et Ijsboerke, la production du groupe belge est principalement dédiée aux produits de marques distributeurs.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend