Aller directement au contenu

Tetra Pak et Mycorena collaborent sur un projet de protéines végétales alternatives

Tetra Pak vient en effet de s’associer à Mycorena afin de construire un nouveau site de production dédié à la fermentation de champignons à usage alimentaire, en alternative aux protéines. Cette initiative s’inscrit dans l’ambition à long terme de Tetra Pak à savoir relever les défis liés à la sécurité alimentaire via l’exploration et le développement de sources alimentaires …

Tetra Pak et Mycorena collaborent sur un projet de protéines végétales alternatives
La nouvelle usine, située à Falkenberg en Suède, produira un substitut à la viande à partir de champignons. Elle réalisera en premier lieu des produits hachés qui serviront par la suite d’ingrédients pour ses alternatives à la viande.

Tetra Pak vient en effet de s’associer à Mycorena afin de construire un nouveau site de production dédié à la fermentation de champignons à usage alimentaire, en alternative aux protéines. Cette initiative s’inscrit dans l’ambition à long terme de Tetra Pak à savoir relever les défis liés à la sécurité alimentaire via l’exploration et le développement de sources alimentaires innovantes.

Un substitut à la viande à partir de champignons

La nouvelle usine, située à Falkenberg en Suède, produira un substitut à la viande à partir de champignons. Elle réalisera en premier lieu des produits hachés qui serviront par la suite d’ingrédients pour ses alternatives à la viande. Mycorena a également pour ambition d’accroître sa capacité de production et d’étendre sa portée géographique en ouvrant, dans un avenir proche, de nouvelles usines en Europe et en Asie.

Plus d’un cinquième des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le monde proviennent de l’agriculture, dont plus de la moitié de l’élevage. Ces protéines alternatives représentent ainsi une opportunité de création de nouvelles formes d’alimentation durables. Outre le potentiel de réduction de l’empreinte carbone, il est également possible de diminuer considérablement l’utilisation des terres et la consommation d’eau par rapport aux sources de protéines traditionnelles. Tout ceci contribue à créer un système de production de denrées alimentaires plus durable et adapté à une population croissante, tout en soutenant l’ambition de Tetra Pak d’atteindre le « Net Zéro » sur l’ensemble de sa chaîne de valeur d’ici 2050.

«Le processus de fermentation fongique fait intervenir des micro-organismes, moteurs du processus de biotransformation et capables de créer des protéines nutritives de haute qualité. En dépit de leur petite taille, ils pourraient avoir un impact important sur la construction d’un système alimentaire plus robuste et diversifié, et façonner un avenir meilleur pour tous», explique Charles Brand, Executive Vice-President Processing Solutions & Equipment de Tetra Pak.

La fermentation fongique, l’avenir de l’industrie alimentaire

Selon le Dr. Ramkumar Nair, Fondateur et CEO de Mycorena, «la fermentation fongique est l’avenir de l’industrie alimentaire. Cette nouvelle usine de fermentation est un site de production ultramoderne et constitue un plan directeur de cette technologie qui sera développée en Suède avant d’être reproduite dans le monde entier».

La fermentation fongique fait partie des techniques de fermentation innovantes basées sur des processus naturels et séculaires. Elle fait usage de la microbiologie pour transformer des micro-organismes en minuscules centres de production de produits riches en protéines substituables à la viande, aux poissons et aux produits laitiers. Ce processus permet également d’améliorer la texture et le goût des produits alimentaires traditionnels à base de plantes.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend