Aller directement au contenu

« Tous Ensemble ! » contre la sécheresse.

C’est ce que Bruno Le Maire souhaiterait. En effet, le ministre de l’Agriculture a axé ses mesures contre la sécheresse sur le principe de la solidarité. Au lieu d’instaurer un impôt sécheresse, il a annoncé : « on peut faire jouer des mécanismes de solidarité

C’est ce que Bruno Le Maire souhaiterait. En effet, le ministre de l’Agriculture a axé ses mesures contre la sécheresse sur le principe de la solidarité. Au lieu d’instaurer un impôt sécheresse, il a annoncé : « on peut faire jouer des mécanismes de solidarité qui, au lieu de taxer une nouvelle fois le contribuable français, reposent sur les banques, les assurances, sur les professionnels et sur l’Union européenne ». Ainsi, les différentes actions se déclinent dans tous les secteurs :

  • Etat : autorisation d’utiliser les jachères et les parcelles sous mesures agroenvironnementales (MAE). L’Etat va également mobiliser le fonds de garantie pour les calamités agricoles et inciter les départements à instaurer des contrats paille, voire à interdire leur broyage. Cependant les indemnités ne seront versées qu’aux agriculteurs spécialisés dans l’élevage ou en polyculture qui auront été victimes de pertes de plus de 30%.
  • SNCF : mise en place d’une cellule logistique pour organiser le transport de la paille.
  • Banques : prêt de trésorerie à des taux peu élevés.
  • Assureurs : extensions de garantie pour les agriculteurs.
  • MSA : report des cotisations de juin. La MSA va étudier les possibilités de prise en charge des cotisations à l’automne, et demande aux pouvoirs publics de relever le plafond de minimis. Elle va également renforcer sa cellule d’appui à la prévention contre le suicide.
  • Grande distribution : l’accord visant à mieux prendre en compte les variations excessives de prix dans l’alimentation animale devrait enfin être appliqué. Les indicateurs servant à suivre la variation des cours et déclenchant l’ouverture des négociations devraient être publiés prochainement.
  • Union Européenne : versement anticipé de l’ensemble des aides PAC, et plus uniquement de la PMTVA.

Les syndicats ne se réjouissent néanmoins pas : la Confédération Paysanne préférerait l’instauration d’un « aliment sécheresse » à bas coût, traduisant l’implication de l’ensemble de la filière, pendant que la Coordination Rurale estime que le report de cotisations de la MSA ou les prêts de trésorerie des banques ne sont que des sursis pour les agriculteurs. Un communiqué de presse du Ministère de l’Agriculture reprend l’ensemble de ces informations.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend