Aller directement au contenu

Transition numérique :  L’usine laitière allemande de Crailsheim-Dinkelsbühl se modernise

L’usine laitière allemande Milchwerk Crailsheim-Dinkelsbühl a confié à GEA la modernisation de sa zone de traitement du lait. De là, les fromageries associées sont approvisionnées en lait prétraité – purifié, chauffé et mélangé. L’usine transforme chaque année environ 150 000 tonnes de lait cru provenant de fournisseurs coopératifs et le prépare pour produire du fromage des Balkans, du fromage à …

Transition numérique :  L’usine laitière allemande de Crailsheim-Dinkelsbühl se modernise
GEA modernise et numérise la zone de traitement du lait de l’usine laitière allemande Milchwerk Crailsheim-Dinkelsbühl. De là, les fromageries associées sont approvisionnées en lait prétraité – purifié, chauffé et mélangé. © Milchwerk Crailsheim- Dinkelsbühl

L’usine laitière allemande Milchwerk Crailsheim-Dinkelsbühl a confié à GEA la modernisation de sa zone de traitement du lait. De là, les fromageries associées sont approvisionnées en lait prétraité – purifié, chauffé et mélangé. L’usine transforme chaque année environ 150 000 tonnes de lait cru provenant de fournisseurs coopératifs et le prépare pour produire du fromage des Balkans, du fromage à pâte filée Kashkaval et du fromage à griller. En juin 2022, GEA a ainsi entamé la modernisation de la partie liquide, dont l’achèvement est prévu début 2023.

Transformation du lait cru économe en énergie

«La modernisation technique du site de Crailsheim représente la réalisation d’un rêve longtemps caressé», déclare Josef Vögele, directeur général de Milchwerk Crailsheim. « L’efficacité énergétique est notre priorité absolue lorsque nous pensons à l’avenir de notre laiterie. » Le traitement thermique du lait cru est extrêmement important pour une production de fromage hygiénique, mais en même temps, il nécessite beaucoup d’énergie si la technologie et l’intégration des processus ne sont pas parfaitement conçues. Vögele a été convaincu par le fait que la technologie et les composants clés, tels que les écrémeurs, les vannes et les échangeurs de chaleur à plaques, proviennent de GEA. La prochaine étape consistera à développer un concept global d’énergie et de quantité de chaleur pour l’ensemble de l’usine, libérant ainsi un important potentiel d’économies de CO2.

« À Crailsheim, les laiteries sont confrontées à des défis similaires : la durabilité et la numérisation s’imposent – et elles ne peuvent être mises en œuvre qu’en utilisant des technologies performantes et efficaces et une planification cohérente des processus », décrit Steffen Rathmann, directeur général de TD GEA. « Pour faire face à ces problèmes, si omniprésents dans l’industrie, nous développons la conception du processus et de la technologie en fonction des conditions spécifiques sur site. Cela nous rend fiers d’avoir l’opportunité de mettre en place l’épine dorsale technique pour le succès futur de nos clients comme Milchwerk Crailsheim.

Un nouveau pasteurisateur avec refroidissement

En plus de la technologie ci-dessus, le client a choisi d’enregistrer l’historique de l’usine via GEA Codex Plant Playback. Cette solution d’automatisation spéciale de GEA analyse les processus industriels lot par lot sous la forme d’un enregistreur vidéo logiciel. Cela révèle les dépendances, les erreurs et leurs causes, qui peuvent être facilement corrigées. Le logiciel anime les données SCADA Historian en temps réel ou en accéléré. Cela améliore à la fois la production et la sécurité des produits et des processus. Nouvelle technologie de traitement thermique et ingénierie des procédés Afin de relier la fromagerie à la salle des machines de Crailsheim, GEA modifiera également sur le plan technologique divers parcs de stockage, reconstruisant fondamentalement tous les blocs de vannes et le parc de stockage de lait de fromagerie. Afin d’assurer une haute qualité microbiologique, la laiterie se dotera d’un nouveau pasteurisateur avec refroidissement des surplus de crème et de deux nouveaux thermiseurs. Au cours du projet, la station CIP existante sera mise à niveau à la pointe de la technologie. Un séparateur d’écrémage supplémentaire a été installé afin d’augmenter le rendement en protéines et réduit considérablement la consommation d’eau douce grâce à des intervalles de vidange plus longs pour le séparateur de lait. La technologie de production de fromage est complétée par deux nouvelles stations de chlorure de calcium qui augmentent le rendement et améliorent la qualité du produit grâce au gel présure stabilisé. GEA modernisera la laiterie sans arrêter la production.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend