Aller directement au contenu

Triskalia investit avec West Web Valley pour digitaliser les filières agroalimentaires bretonnes

Numérique et agroalimentaires, deux mondes qui se croisent et s'enrichissent aujourd'hui. Triskalia et la West Web Valley l'ont bien compris en Bretagne.

Triskalia investit avec West Web Valley pour digitaliser les filières agroalimentaires bretonnes
Numérique et agroalimentaires, deux mondes qui se croisent et s’enrichissent aujourd’hui. Triskalia et la West Web Valley l’ont bien compris en Bretagne.

La coopérative agricole Triskalia annonce son investissement à hauteur d’un million d’euros dans l’accélérateur et fonds d’investissement breton West Web Valley avec deux objectifs clairs : promouvoir les startups des filières agricoles et agroalimentaires​ ​et​ ​anticiper​ ​les​ ​mutations​ ​que​ ​le​ ​numérique​ ​impose​ ​à​ ​l’agriculture.

Du champ à l’assiette, le numérique est sur toutes les lèvres. S’il a pu apparaître dans un premier temps comme un gadget facilitant simplement la communication ou optimisant des procédés existants, le numérique commence à bousculer en profondeur les filières agricoles et agroalimentaires. Côté amont, les places de marché en ligne viennent raccourcir la chaîne de valeur dans l’agriculture ou les agrofournitures, les données issues des capteurs et autres drones deviennent des outils d’aide à la décision indispensables aux agriculteurs pour rester compétitifs. En aval, le consommateur, que les réseaux sociaux ont rapproché du producteur, souhaite une traçabilité que les technologies de blockchain pourraient apporter. Présent d’un bout à l’autre de la chaîne, le groupe Triskalia se doit d’anticiper les mutations que cette vague impose à son modèle et à ses adhérents agriculteurs.

Un​ ​dispositif​ ​puissant​ ​pour​ ​rapprocher​ ​les​ ​startups​ ​bretonnes​ ​des​ ​agriculteurs

Le million de Triskalia vient s’ajouter aux 33M€ déjà présents dans l’accélérateur West Web Valley, un des dispositifs de financement de l’innovation les plus importants en région. Il investira et accompagnera au quotidien une trentaine de startups en Bretagne et dans le Grand Ouest au cours des prochaines années. Les jeunes pousses ne seront pas toutes spécifiquement agricoles; un choix assumé par Triskalia. « De l’optimisation d’énergie à la distribution au consommateur, la filière pourra bénéficier de manière privilégiée de l’expertise de sociétés innovantes sur toute la chaîne de valeur, pas uniquement dans son coeur de métier » affirme Charles Cabillic, Président de West Web Valley. « Avoir Triskalia à nos côtés permet de compléter le dispositif West Web Valley de compétences et d’un réseau pointu en AgTech (startups agricoles) qui sont étonnamment peu nombreuses en Bretagne » complète Sébastien Le Corfec, co-fondateur de l’accélérateur.

En donnant aux startups un accès privilégié à ses installations industrielles et de R&D ou à ses adhérents, Triskalia accompagnera en effet les sociétés dès le début de leur croissance. « Indéniablement un atout pour nos adhérents et nos structures qui doivent évoluer plus vite que les autres pour rester compétitifs, tout en relevant les multiples défis posés par les citoyens et les consommateurs (agroécologie, bien-être animal, alimentation santé…) » renchérit Dominique Ciccone, Directeur général de la coopérative aux 16 000 agriculteurs. C’est aussi une manière pour Triskalia de préparer l’avenir et de prendre indirectement des parts dans les futurs champions bretons avant d’envisager au cas par cas des collaborations plus fortes.

Insuffler​ ​la​ ​culture​ ​digitale​ ​dans​ ​le​ ​groupe​ ​coopératif

« Investir dans West Web Valley c’est aussi matérialiser l’élan que nous insufflons vers la digitalisation du groupe depuis plusieurs années. En plus de l’accompagnement des startups, West Web Valley nous donne accès à l’écosystème digital et aiguise notre réflexion sur de nombreux sujets. De l’accompagnement des agriculteurs aux achats, de la distribution aux réseaux sociaux, il y a des chantiers de toute part» continue le dirigeant. Le gros travail de digitalisation entrepris par Triskalia, à travers son site de E-commerce La Boutik en est un témoignage. Des enjeux bien compris par les adhérents « très conscients de toutes les problématiques numériques et très demandeurs d’alternatives aux pratiques actuelles. A travers le conseil d’administration, ils ont été partie prenante dans la décision d’investissement» conclut Georges Galardon, agriculteur à Sainte-Tréphine (22) et Président de la coopérative.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend