Aller directement au contenu

UE : interviendra/interviendra pas pour soutenir les cours du lait ?

La Pologne et l’Estonie ont saisi les ministres européens de l’Agriculture pour réclamer l’intervention de l’Union européenne afin de soutenir les cours du lait.Suite à la réunion qui s’est tenue hier lundi 16 juillet, les ministres se sont montrés divisés. 

La Pologne et l’Estonie ont saisi les ministres européens de l’Agriculture pour réclamer l’intervention de l’Union européenne afin de soutenir les cours du lait.

Suite à la réunion qui s’est tenue hier lundi 16 juillet, les ministres se sont montrés divisés.

 

En effet, la Pologne et l’Estonie craignent une crise « similaire » à celle de 2009, où les cours se sont effondrés. Les deux pays réclament que « tous les mécanismes adéquats » soient activés, « y compris la réintroduction des restitutions aux exportations de produits laitiers aussi vite que possible ».

 

Au contraire, le commissaire à l’Agriculture, Dacian Ciolos, a estimé qu’une telle mesure « ne semble pas justifiée à la lumière de la situation actuelle du marché ». Les exportateurs européens bénéficient par ailleurs de la faiblesse actuelle de l’euro face au dollar. Il a également fait valoir que les prix moyens observés en mai 2012 au sein de l’Union européenne restaient 30% plus élevés qu’en 2009.

La baisse des cours s’explique essentiellement par les fortes hausses de production observées dans les grandes régions productrices (UE, Nouvelle-Zélande, Australie).

 

Selon un diplomate, la Belgique, le Portugal, la Hongrie et la Slovénie partageraient les convictions de la Pologne et l’Estonie et se positionneraient en faveur d’une intervention de l’UE.

Au contraire, le Royaume-Uni, l’Allemagne et le Luxembourg privilégient l’absence d’intervention dans l’immédiat.

 

Cours du lait

 

Source : agro-media.fr avec AFP.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend