Aller directement au contenu

Un vin pétillant vieilli à l’eau de mer.

C'est l'idée qu'a eu le viticulteur slovène Ivan Simonic. Pour cela il a développé un vin pétillant selon la méthode traditionnelle champenoise, à savoir qu'une deuxième fermentation du vin se fait dans la bouteille. Pour ce faire il a placé, avec l'accord des autorités locales, 600 bouteilles de ce vin et 200 amphores en argile dans les eaux de …

C’est l’idée qu’a eu le viticulteur slovène Ivan Simonic. Pour cela il a développé un vin pétillant selon la méthode traditionnelle champenoise, à savoir qu’une deuxième fermentation du vin se fait dans la bouteille. Pour ce faire il a placé, avec l’accord des autorités locales, 600 bouteilles de ce vin et 200 amphores en argile dans les eaux de la mer adriatique. Nommé « Poséidon », en hommage au dieu de la mer de la mythologie grecque, celui-ci sera remonté à la surface après une période de vieillissement de 6 mois. L’idée est très ingénieuse. En effet, placé à 30 m de profondeur, le vin est conservé à une température située entre 12 et 13 °C, température idéale pour le stockage et le vieillissement de ce type de vin. De plus, vieilli en cave, le vin doit être remuées fréquemment tandis qu’ici le tumulte de la mer ballotte naturellement les bouteilles. La calcification des coquillages, d’algues et de coraux rend également les bouteilles atypiques. Martin Baricevic, responsable politique local, souhaite que ce vin unique en son genre devienne l’emblème de la commune de Maslenica. Commercialisées 100 € pièce pour les bouteilles et 200 € pour les amphores sur le marché, Ivan Simonic espère que les clients seront aux rendez-vous.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend