Aller directement au contenu

Union autour des algues.

Les entreprises Sofiprotéol et Fermentalg ont décidé de s’unir afin de créer une société commune qui produira de façon industrielle et commercialisera des huiles de micro-algues riches en EPA et DHA qui font partie des oméga 3. Et l’on peut dire que les deux entreprises affichent une belle complémentarité :

Les entreprises Sofiprotéol et Fermentalg ont décidé de s’unir afin de créer une société commune qui produira de façon industrielle et commercialisera des huiles de micro-algues riches en EPA et DHA qui font partie des oméga 3. Et l’on peut dire que les deux entreprises affichent une belle complémentarité :

  • Fermentalg, qui est une société de biotechnologie industrielle de production par micro-algues en hétérotrophie, développera le procédé, protégé par un brevet. Elle sera donc en charge de la partie R&D/application du projet.
  • De son côté, Sofiprotéol, entreprise industrielle et financière spécialisée dans les huiles et les protéines végétales, financera la phase d’industrialisation du projet et apportera ses compétences industrielles, commerciales et nutritionnelles sur ces huiles. Sofiprotéol sera également majoritaire dans la société commune créée.

Les directeurs généraux des deux entreprises ne peuvent que se féliciter de ce partenariat d’avenir.

  • Ainsi, Philippe Tillous-Borde, de Sofiprotéol, a déclaré : « la culture des micro-algues entre dans notre stratégie d’innovation visant à renforcer notre offre sur tous nos marchés : alimentation, nutrition animale, chimie et énergies renouvelables. Le partenariat avec Fermentalg est prometteur, compte tenu du savoir-faire de cette start-up française ».
  • Même entrain pour Pierre Calleja, le PhD, PDG et fondateur de Fermentalg : « c’est une étape décisive pour Fermentalg. Nous avons toujours été convaincus que notre stratégie et nos innovations technologiques nous amèneraient à proposer rapidement des solutions de croissance durable pour la chimie industrielle tout en préservant l’environnement. Cet accord au-delà de ses enjeux financiers bien réels nous permet de nous associer et partager des moyens pour entrer dans une phase d’industrialisation ».

Un beau projet en tous cas, qui aura probablement de l’avenir.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend