Aller directement au contenu

Vin rosé: Vranken et Castel jouent la carte du rosé

Dans le cadre d’une stratégie d’internationalisation, Vranken et Castel vont mettre en commun leur savoir-faire dans les pays dits émergents. Le produit phare ne sera autre que le vin rosé.

Dans le cadre d’une stratégie d’internationalisation, Vranken et Castel vont mettre en commun leur savoir-faire dans les pays dits émergents. Le produit phare ne sera autre que le vin rosé. Depuis 10 ans, ce vin dont raffolent les Français fait des émules aux 4 coins du monde.

 

1 bouteille de rosé sur 3 vendues en dehors de l’Europe

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, le tiers des ventes de vin rosé sont réalisées en dehors de l’Union Européenne. Paul-François Vranken et Pierre Castel ont bien compris qu’il fallait accélérer pour épancher la soif des Chinois, des Russes et autres Africains.

 

N’oublions pas que le groupe Castel peut profiter du tentaculaire réseau de ses boutiques Nicolas. Afin d’être performant, les 2 groupes ont créé une joint-venture dont la production sera réalisée dans l’Hérault, plus de 40 millions d’euros ont été mis sur la table, somme nécessaire pour le BFR de départ.

 

Sous 3 ans, le but est de réussir à produire 40 millions de bouteilles, sachant qu’aujourd’hui, la production totale est de 33 millions d’unités (dont 15 % sont exportées). Même si Vranken est un acteur de second plan dans les pays ciblés, le groupe a le mérité de bénéficier d’un effet d’expérience intéressant pour parvenir à ses fins.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend