Aller directement au contenu

Vins et spiritueux : Belvédère veut renouer avec la croissance

Belvédère vise une croissance de 25 % à 35 % d'ici 2018, grâce notamment à une hausse des investissements promotionnels et une modernisation des équipements.

Vins et spiritueux : Belvédère veut renouer avec la croissance
Le groupe Belvédère compte notamment développer les ventes de sa marque de whisky William Peel.

Le groupe de vins et spiritueux Belvédère a annoncé en début de semaine un nouveau plan stratégique, intitulé « Back in the game », « BIG ». L’objectif de ce plan à l’horizon 2018 : atteindre une marge brute d’exploitation de 12 % à 15 %, un chiffre d’affaires de 420 à 460 millions et un Ebitda de 50 à 70 millions. Le groupe devrait ainsi connaître une croissance de 25 % à 35 %.

Belvédère rembourse sa dette

Pour cela, Belvédère, qui avait été placé en redressement judiciaire en 2011, a commencé par rembourser de sa dette. « Il nous reste 86 millions d’euros à rembourser en six ans, sans intérêt», a expliqué Jean-Noël Raynaud, le nouveau directeur général du groupe, précisant que le compte de résultat de l’entreprise était à l’équilibre pour l’année 2013.

L’entreprise de vins et spiritueux prévoit également la modernisation de ses équipements, l’amélioration de son modèle de distribution, l’optimisation de ses achats et de ses investissements promotionnels sur les trois prochaines années.

Le groupe mise sur la France, les États-Unis et la Pologne

Belvédère appuie son plan de croissance sur quatre produits principaux : les vodkas (Sobieski et Krupnik), le whisky William Peel, Marie Brizard et Fruits & Wine, son vin aromatisé. Le groupe veut rester sur le segment du marché « value » et standard, sur lesquels il est actuellement positionné, mais « nous ferons des incursions raisonnables sur [les] segments » premium et super-premium, précise le directeur général.

La croissance de l’entreprise devrait être ciblée sur trois zones : la France, la Pologne et les États-Unis. Belvédère devrait d’ailleurs également céder environ 120 millions de son chiffre d’affaires via la vente de son activité de grossiste en Pologne. Il va également vendre le siège de la marque Marie Brizard, situé à Bordeaux.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend