Aller directement au contenu

Vins : les français consomment plus mais sont moins nombreux à le faire.

Alors qu’hier, on fêtait l’arrivée du Beaujolais nouveau, on observe sur la campagne 2011/2012 que les français consomment de plus en plus de vin, mais les acheteurs se font plus rares. D’après la dernière note de conjoncture publiée par AgriMer les vins qui profitent le plus de cette tendance sont les AOC, les vins de cépage, les blanc

Alors qu’hier, on fêtait l’arrivée du Beaujolais nouveau, on observe sur la campagne 2011/2012 que les français consomment de plus en plus de vin, mais les acheteurs se font plus rares. D’après la dernière note de conjoncture publiée par AgriMer les vins qui profitent le plus de cette tendance sont les AOC, les vins de cépage, les blancs et surtout les vins étrangers.

 

Le vin rouge est toujours en tête des ventes avec 60 % des volumes, suivi du rosé qui continue sa progression et représente près du quart des achats alors que le blanc atteint 17 % des ventes. Malgré tout, cette évolution ne suffit pas à freiner le recul des ventes géneral.

 

« Le cœur de clientèle reste composé de ménages âgés de 50 à 64 ans, de classe sociale moyenne inférieure, domiciliés dans l’ouest de la France et effectuant ses achats en grandes surfaces », précise France-AgriMer. Bien que les vins dits de cépage attirent de nouveaux clients, tels que les femmes seules, les célibataires de tous âges et les inactifs. Parmi les AOC, qui représentant la moitié du marché en progression constante, le vin de Bourgogne tire son épingle du jeu avec une augmentation de 14 % de ses volumes.

Les « bag in box » ont toujours la côte, notamment grâce un rapport qualité-prix très compétitif. Sur la dernière campagne, le vin rouge conditionné dans ces boites de carton a augmenté de 9,5 % et le rosé de 13.4 %, tandis que le blanc est en recul.

Sources : www.agro-media.fr, www.lesechos.fr

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend