Aller directement au contenu

Volaille : Une alliance entre LDC et Sofiprotéol pour reconquérir le marché national

LDC et Sofiprotéol se sont alliés et bientôt les deux leader dans leur domaine pourraient devenir un mastodonte dans la filière volaille. Leur but : récupérer le marché, laissé aux mains des exportateurs européens.

Volaille : Une alliance entre LDC et Sofiprotéol pour reconquérir le marché national
LDC et le groupe coopératif agricole et agroalimentaire Agrial annoncent la signature d’un accord d’exclusivité portant sur un projet d’acquisition des activités de transformation de volailles d’Agrial.

LDC, le premier industriel volailler français, coté en Bourse, producteur entre autres des volailles de Loué, vient de signer un partenariat avec Sofiprotéol, l’industriel agroalimentaire et financier des oléo-protéagineux (huiles). L’objectif : reconquérir le marché national, approvisionner à 40% par des exportateurs étrangers.

Les groupes Sofiprotéol et LDC ont annoncé un partenariat inédit dans leurs activités volailles. Concrètement, Sofiprotéol va céder toutes ses activités d’abattage et de produits élaborés en volailles au groupe LDC, soit 330 millions d’euros de chiffre d’affaires. Il y a six sites touchés par ce rachat. Il s’agit de Boscher Volailles, Blancafort, Robichon, Farmor, RVE et Keranna.

Deux leaders dans leur secteur

Numéro un européen de la volaille, le groupe LDC possède notamment les marques Le Gaulois, Poulets de Loué,Maître CoQ, Marie et Traditions d’Asie, Toque Angevine ainsi que Réghalal, qui commercialise des produits certifiés halal dans la grande distribution.

De son côté, Sofiprotéol atteignait un chiffre d’affaires de 7 milliards d’euros en 2013 et détient Diester Industrie, Glon Sanders, Oleon, Novance, Saipol et Lesieur. Faisant de lui, le leader dans son secteur.

A elles deux, ces sociétés titanesques, réalisent une opération qui peut les propulser en place de numéro un en Europe. Ou au moins à leur faire réaliser leur principal dessein : reconquérir le marché français.

Séduire les industriels

LDC et Sofiprotéol ont avant tout l’ambition de booster le secteur de la volaille en France et de conquérir le marché céder aux exportateurs étrangers. Actuellement, 40% des produits à base de volaille vendus en France sont issus de l’export. « Une donne à changer » pour Denis Lambert, PDG de LDC, croisé dans les allées du Sial.

Les dirigeants de Sofiprotéol, présents au salon de l’agroalimentaire (Sial), n’ont pas souhaité nous en dire plus mais gageons qu’ils souhaitent également faire briller la filière volaille française et faire consommer « local ».

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend