Aller directement au contenu

Volaille : Doux à nouveau rentable et même prêt à réembaucher !

Une belle éclaircie dans le ciel breton : le volaille Doux et à nouveau rentable et serait même prêt à réembaucher !

Volaille : Doux à nouveau rentable et même prêt à réembaucher !
Belle nouvelle pour le volailler breton Doux : il est à nouveau rentable et pourrait même réembaucher très bientôt.

Une excellente nouvelle pour le volailler Doux, alors qu’en 2013 l’entreprise supprimait plus de 1000 emplois, le crise est passée par là et elle semble partie. Doux est redevenue rentable ! Le volaille breton ne perd plus d’argent, en gagne, vise même 25 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015… et s’apprêterait à réembaucher. Une issue heureuse qui a de quoi redonner espoir aux autres acteurs de la filière avicole touchés.

En 2013, Doux avait fait les gros titres : suppression d’emplois, crise, dette… une situation qui avait conduit le volailler breton au redressement judiciaire. Moins de deux ans après, cette période ressemblerait presque à un mauvais songe.

Les 1000 employés sacrifiés sur l’autel de la crise et de la fin des aides européennes à l’exportation n’ont sans doute pas oublié mais redevenue rentable, Doux envisagerait même un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros en 2015 et… une politique d’embauche.

Doux peut réembaucher

Au termes de restructurations internes et de réévaluation de l’euro, le volailler est au vert depuis la mi-2014. Les dirigeants de l’entreprise affirment être en mesure de réembaucher. Au moins une centaines de postes vont être créés dans un premier temps.

Une bonne nouvelle pour une filière qui n’aura pas été épargnée par la crise et pour les salariés des concurrents Tilly-Sabco, ou Duc. Affaire à suivre.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend