Aller directement au contenu

« Zone dangereuse » des prix alimentaires.

Robert Zoellick, Président de la Banque mondiale estime que les prix des produits alimentaires mondiaux sont à présent en zone critique. « Nous sommes dans la zone dangereuse, parce que les prix ont déjà augmenté, et que les stocks pour beaucoup de matières premières sont relativement bas » a-t-il déclaré.

Robert Zoellick, Président de la Banque mondiale estime que les prix des produits alimentaires mondiaux sont à présent en zone critique. « Nous sommes dans la zone dangereuse, parce que les prix ont déjà augmenté, et que les stocks pour beaucoup de matières premières sont relativement bas » a-t-il déclaré. « Les prix alimentaires sont supérieurs de 36% à ce qu’ils étaient il y a un an et restent proches de leur pic de 2008. Déjà, 44 millions de personnes sont tombées sous le seuil de pauvreté depuis juin dernier ». Si l’indice des prix alimentaires établi par la Banque Mondiale continue de progresser, plusieurs millions de personnes viendront grossir les rangs des 1,2 milliard de personnes sous le seuil de pauvreté, vivant avec moins de 1,25 dollar par jour. La Banque mondiale estime que si les produits alimentaires augmentent de 10%, 10 millions de personnes supplémentaires entreront en pauvreté extrême ; 34 millions si l’augmentation est de 30%.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend