Aller directement au contenu

Les algues alimentaires : un bon moyen d’éloigner les maladies ?

Les sushis c'est bon... pour la santé ! Et oui, les algues alimentaires représentent une source de bienfaits insoupçonnable pour l'Homme.

Les algues alimentaires : un bon moyen d’éloigner les maladies ?
Bon pour le corps et l’esprit… et la santé ! Les algues comestibles sont saines et conseillées pour garder la forme.

« Ce soir, on mange léger et sain, ce sera sushis pour tout le monde ! », une phrase qu’on a tous déjà entendu prononcer… ou nous-même prononcer. Au final, qu’en savions-nous ? Une vague idée que ce légume de mer au goût si particulier était sain et bon pour la santé. Et bien nous n’avions pas vraiment tort. Très riches en minéraux et en vitamines, les algues alimentaires prennent du galon dans le tableau des aliments recommandés par les médecins. Décryptage.

Savoureuses et légères, les algues comestibles viennent garnir de plus en plus de menus. C’est surtout leur richesse en protéines qui est élevée. En effet,  25% du poids net des algues alimentaires est composé de protéines. D’un point de vue général, c’est assez énorme, peu d’autres aliments peuvent se targuer d’être aussi protéinés. Le Passport santé, a pu décortiquer les bienfaits des algues comestibles sur la santé.

ALGUES COMESTIBLES : ADIEU CANCERS, DIABÈTES ET HYPERCHOLESTÉROLÉMIE ?

Première maladie du siècle qui est éloignée par la consommation régulière d’algues : le cancer. De nombreuses études scientifiques ont démontré que les algues alimentaires, grâce notamment à leurs composés pouvaient ostensiblement ralentir et lutter efficacement contre le développement de tumeurs mammaires notamment et, parfois même, de freiner net les cellules cancéreuses en les détruisant.  Cela paraît presque fou et pourtant, le Passport santé nous explique que les algues comestibles s’opposent à l’œstrogène qui favorise les cancers mammaires ou de la prostate.

Plus largement, la consommation régulière d’algues alimentaires prévient également d’autres maladies souvent, elles, liées à la malbouffe ou à des facteurs génétiques complexes. En effet, consommer des algues comestibles en salades, en compléments alimentaires ou en plats contribue à prévenir les maladies cardiovasculaires et notamment les AVC (accident vasculaire-cérébral, ndlr). Même constat pour le diabète, les bienfaits des algues alimentaires éloignent le diabète et, s’il est déjà diagnostiqué, alors les algues comestibles peuvent aider à sa régulation. Pour l’hypercholestérolémie et l’hypertension, le son de cloche est sensiblement le même, sauf que cette fois, il faut passer à une « consommation modérée » des algues alimentaires. Et oui, les algues comestibles contenant des antioxydants, des fibres et des phytostérols, elles pourraient, cette fois, favoriser l’hypercholestérolémie et l’hypertension.

Alors, en conclusion, manger régulièrement des algues pourrait contribuer à se maintenir en forme et à garder la santé mais en trop grand nombre… ça pêche. Au Japon, où l’algue alimentaire est érigée en plat national, ce sont les bienfaits qui priment.

Pour en savoir plus, retrouvez dès demain notre article : « Le Japon : l’Eldorado des algues alimentaires ».

ParLa rédaction
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend