Aller directement au contenu

Les récents fluides caloporteurs pour l’industrie agroalimentaire

Si vous vous efforcez d’améliorer la sécurité alimentaire de vos produits, sans pour autant compromettre les performances et la stabilité de vos process, de nombreux fluides caloporteurs existent sur le marché pour l’industrie agroalimentaire. Leurs choix dépendront de leur application, de l’environnement, mais aussi de la base de la formulation. Voici quelques fluides caloporteurs récents sur le marché, à …

Les récents fluides caloporteurs pour l’industrie agroalimentaire
Pour les entreprises de vinification et de champagnisation, Calfluid I s’utilise en concentré pour toutes les opérations de fermentation et de dégorgement de congélation ainsi que dans l’industrie agroalimentaire et pharmaceutique.

Si vous vous efforcez d’améliorer la sécurité alimentaire de vos produits, sans pour autant compromettre les performances et la stabilité de vos process, de nombreux fluides caloporteurs existent sur le marché pour l’industrie agroalimentaire. Leurs choix dépendront de leur application, de l’environnement, mais aussi de la base de la formulation. Voici quelques fluides caloporteurs récents sur le marché, à destination de l’industrie agroalimentaire.

En plus du fluide Klüberfood NHT1 1-18 qui permet de démarrer rapidement les systèmes de chauffage, Klüber propose également le fluide Klüberfood NHT1 1-39, développé pour les systèmes de transfert thermique en boucle fermée car il offre une excellente stabilité thermique.

Klüber a développé le fluide Klüberfood NHT1 1-18, spécialement développé pour les systèmes de transfert thermique en circuit fermé car il offre une excellente stabilité thermique et une plus grande efficacité en matière de transfert thermique. Il contient des hydrocarbures extrêmement raffinés, permettant d’éviter les impuretés que l’on peut trouver dans les huiles minérales et qui peuvent entraîner une dégradation de l’huile et former une accumulation de carbone sur les surfaces des dispositifs chauffants. Par conséquent, le fluide Klüberfood NHT1 1-18 permet de réduire la maintenance tout en espaçant les intervalles de vidanges. La faible viscosité de l’huile de base du fluide Klüberfood NHT1 1-18 permet de démarrer rapidement les systèmes de chauffage. Klüber propose également le fluide Klüberfood NHT1 1-39, développé pour les systèmes de transfert thermique en boucle fermée car il offre une excellente stabilité thermique. Ce dernier permet de réduire les opérations de maintenance tout en espaçant les intervalles des vidanges. Par comparaison avec les huiles minérales standard, les huiles utilisées pour ce fluide caloporteur sont des huiles paraffiniques lourdes hydrotraitées et hautement raffinées, ce qui améliore la stabilité thermique. Les vapeurs produites par un fluide caloporteur à l’intérieur d’un vase d’expansion ventilé vont réagir avec l’air pour produire des acides et provoquer la formation de boues et la gélification du fluide. Plus la pression de la vapeur est élevée, plus le volume de vapeur produit augmente et plus les résidus d’oxydation vont s’accumuler. La pression de vapeur du fluide Klüberfood NHT1 1-39 étant insignifiante, la réaction avec l’air dans un vase d’expansion ventilé est donc pratiquement nulle. La dégradation des produits et l’accumulation de dépôts dans le système sont par conséquent limitées.

Climalife propose une gamme extrêmement complète de caloporteurs couvrant une large plage de températures dans le but d’améliorer l’efficacité énergétique et de réduire les émissions de carbone.

De son côté, Climalife propose une gamme extrêmement complète de caloporteurs couvrant une large plage de températures dans le but d’améliorer l’efficacité énergétique et de réduire les émissions de carbone. Pour l’agroalimentaire, Climalife propose différentes bases de formulations avec le Greenway Neo, à base de 1,3 propanediol bio-sourcé, qui allie performance et développement durable. Il peut être utilisé pour des températures jusqu’à – 50°C avec une viscosité plus faible qu’un MPG, ce qui permet de gagner en efficacité tout en étant moins énergivore. De plus, pour les entreprises certifiées ISO 14000, le frigoporteur d’origine végétale Greenway Neo est idéal. Le principal composant de ce fluide, le 1,3 propanediol bio-sourcé, affiche par rapport à un MPG classique une réduction de 42 % d’émissions de gaz à effet de serre et de 38 % de la consommation énergétique lors de sa fabrication.

Climalife propose également le Temper, à base d’acétate et de formiate de potassium, qui couvre des applications très basses températures (jusqu’à – 60°C en point de congélation) grâce à sa faible viscosité. Et enfin le Friogel Neo (base MPG) qui est couramment utilisé par les grands noms de l’industrie agroalimentaire.

Avec Calfluid, Orapi propose une gamme de produits dédiés à la maîtrise de la température. Les fluides caloporteurs Calfluid permettent un transfert maximal des calories sans risque pour les installations. Ils transportent aussi bien le froid comme la chaleur et ils protègent du froid. Leurs fluides caloporteurs sont spécialement formulés en fonction de leur utilisation grâce à leurs différents points de cristallisation (Concentré, 25, 20, 15, 10). Dans sa version incolore, la gamme Calfluid I s’utilise dans toutes les installations frigorifiques industrielles, de réfrigération commerciale. Pour les entreprises de vinification et de champagnisation, Calfluid I s’utilise en concentré pour toutes les opérations de fermentation et de dégorgement de congélation ainsi que dans l’industrie agroalimentaire et pharmaceutique. 

Chez Duratherm, c’est le 450-FG, fluide de qualité alimentaire ayant une température nominale de 232°C, qui est préconisé pour les applications dans l’industrie agro-alimentaire qui nécessitent à la fois des chauffages et des refroidissements de procédé. De bon rapport qualité-prix et stable dans une large plage de température, il respecte les normes de l’USDA en termes de contact alimentaire accidentel, il est classé HT1 par la NSF et il respecte les exigences du règlement 21 CFR 178.3570. Ce fluide est conçu pour les cycles de chauffage comme pour les cycles de refroidissement, il est casher, classé par la NSF et conforme au règlement 21 CFR 178.3570 de la FDA. Sa température opérationnelle maximale est de 232°C, pompable jusqu’à -50°C et il offre une excellente résistance à l’oxydation pour un cycle de vie prolongé.

Arteco a de son côté développé une technologie innovante d’inhibition de la corrosion avec le Zitrec F, spécialement adapté aux industries agroalimentaires et pharmaceutiques. Le zitrec F est un produit à base de mono propylène glycol et à usages multiples. Son inhibiteur de corrosion organique protège votre système de refroidissement contre toutes les formes de corrosion et prolonge la durée de vie du glycol. Il contient uniquement des ingrédients approuvés par la FDA (Food and Drug Administration). Il est enregistré par NSF International comme fluide caloporteur pour se prémunir de tout risque sanitaire accidentel (liste HT1). Pour rappel, les principes de l’HACCP imposant d’éviter toute contamination des produits par les fluides caloporteurs. Le Zitrec F vous permettra de répondre aux obligations règlementaires. 

Total Lubrifiants propose le Nevastane HTF, un fluide caloporteur particulièrement adapté pour les circuits fermés et nombreux procédés de fabrication des industries agroalimentaires et pharmaceutiques : bains-marie, autoclaves, réacteurs, fours, presses et moules, pour une température de procédé: <300 °C (330 °C dans le film d’huile) en absence d’air. Afin de suivre le maintien des propriétés physico-chimiques du fluide Nevastane HTF en service, un suivi analytique est recommandé. La composition du fluide caloporteur à base d’huile minérale est conforme au FDA, 21 CFR, 178.3570. Nevastane HTF est enregistré NSF H1 : No 131004, certifié kasher et ISO 21469. C’est un produit biostable, il ne contribue pas au développement des bactéries et moisissures. Il peut être utilisé là où un contact accidentel entre le fluide caloporteur et les aliments est possible. Mais, rappelons-le, si cela permet de réduire les problèmes de contamination comme exigé par les systèmes HACCP, tout produit en contact doit être retiré. Il a une résistance exceptionnelle aux très hautes températures et une longue durée de vie dans des conditions d’utilisation sévères, indique le fabricant. 

ParLa rédaction
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend