Aller directement au contenu

Matériau de choix pour l’agroalimentaire, la consommation de l’inox devrait progresser en 2021

C’est l’un des matériaux les plus employés dans l’agroalimentaire pour, entre autres, sa résistance et sa facilité d’entretien. Selon un rapport publié par Grand View Research, le marché de l’acier inoxydable pourrait peser 127,19 milliards de dollars, soit 113,41 milliards d’euros d’ici 2024. Le secteur de l’agroalimentaire mondial devrait d’ailleurs continuer à contribuer à tirer vers le haut la …

Matériau de choix pour l’agroalimentaire, la consommation de l’inox devrait progresser en 2021
Malgré un recul qui devrait se limiter à 4% cette année, la consommation mondiale d’acier inoxydable pourrait progresser de 11% en 2021, avec une progression de 3% pour la Chine, le pays qui consomme le plus d’inox dans le monde (plus de 21 millions de tonnes par an)/SOURCE BIR
L'inox, matériau incontournable du secteur agroalimentaireZoom sur 15 produits inoxLe choix de l’inox pour le secteur agroalimentaire

C’est l’un des matériaux les plus employés dans l’agroalimentaire pour, entre autres, sa résistance et sa facilité d’entretien. Selon un rapport publié par Grand View Research, le marché de l’acier inoxydable pourrait peser 127,19 milliards de dollars, soit 113,41 milliards d’euros d’ici 2024. Le secteur de l’agroalimentaire mondial devrait d’ailleurs continuer à contribuer à tirer vers le haut la demande en acier inoxydable sur cette période.

Le recyclage pour fournir un approvisionnement stable

La croissance de la demande d’acier inoxydable a dépassé celle de la plupart des autres métaux au cours des dernières décennies. Lors de la convention BIR 2019, il avait été noté que le taux de croissance annuel composé (TCAC) de l’acier inoxydable était de 5,6% pour la période de 2000 à 2018, la Chine enregistrant un TCAC particulièrement élevé de plus de 14% sur la même période. La production mondiale d’acier inoxydable brut avait augmenté de 4,8% à 52,43 millions de tonnes en 2018, la production devenant de plus en plus dominée par l’Asie avec sa part de la production mondiale d’environ 80%.

Outre le nickel et le chrome, d’autres éléments d’alliage majeurs utilisés en combinaison avec l’acier comprennent le molybdène, le titane, le tungstène et le vanadium. Ces métaux sont rares et disponibles uniquement dans très peu de régions du monde, ce qui rend l’extraction coûteuse et difficile. Le recyclage est donc essentiel pour réduire au minimum l’épuisement des ressources naturelles de la planète; en conséquence, l’industrie du recyclage est devenue un acteur essentiel pour fournir un approvisionnement stable en matière première secondaire de qualité (Extract BIR Annual Report 2019). 

Lors du forum du BIR, qui s’est tenu en octobre dernier en digital, Markus Moll, directeur général de SMR GmbH (Steel & Metals Market Research), a fait le point sur la situation et les perspectives du marché mondial de l’inox. Selon ce dernier, malgré un recul qui devrait se limiter à 4% cette année, la consommation mondiale d’acier inoxydable pourrait progresser de 11% en 2021, avec une progression de 3% pour la Chine, le pays qui consomme le plus d’inox dans le monde (plus de 21 millions de tonnes par an). Cette année, en revanche, rapporte l’expert allemand, la consommation d’inox devrait chuter de 13 % en Europe. (SOURCE : BIR).

ParLa rédaction
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend