Aller directement au contenu

Process de décontamination : Un système novateur de l’air adapté aux fromageries

Neu Air Moving Technologies et sa filiale Delta Neu, spécialiste de la filtration industrielle et de la qualité de l’air, lancent un nouveau process de décontamination, combinant filtration traditionnelle et technologie de catalyse hétérogène. Leur centrale de décontamination de l’air Deltaclean HighCare, permet de détruire les micro-organismes aéroportés dans les ambiances de travail. Cette nouvelle technologie a été développée …

Process de décontamination : Un système novateur de l’air adapté aux fromageries
Cette nouvelle approche de décontamination, combine filtration traditionnelle et technologie de catalyse hétérogène.

Neu Air Moving Technologies et sa filiale Delta Neu, spécialiste de la filtration industrielle et de la qualité de l’air, lancent un nouveau process de décontamination, combinant filtration traditionnelle et technologie de catalyse hétérogène.
Leur centrale de décontamination de l’air Deltaclean HighCare, permet de détruire les micro-organismes aéroportés dans les ambiances de travail. Cette nouvelle technologie a été développée en partenariat avec le CNRS.

Répondre à la maîtrise de la contamination

Elle est particulièrement adaptée au secteur agroalimentaire, où elle répond à de nombreux besoins, par exemple à la problématique régulière de maitrise de la contamination dans les fromageries.
Le secteur agroalimentaire est confronté à des exigences accrues et en permanence à des problématiques santé. Ce mouvement de fond est renforcé par le fait que, même si cela reste encore une minorité, de plus en plus d’industriels développent de nouveaux produits «bio» ou «clean label» limitant le recours aux conservateurs et additifs utilisés pour protéger le produit.

Les risques de contamination croisée

La question de la qualité de l’air est particulièrement aiguë en agroalimentaire, d’autant que certaines productions s’appuient elles-mêmes sur la collaboration de micro-organismes. La bière et sa levure, les fromages et leurs penicilliums (entre autres), ou encore les produits issus de process enzymatique ont besoin de cette flore dite technologique. La stérilité telle qu’elle est pratiquée par les laboratoires n’est pas toujours de mise dans certains secteurs alimentaires où l’on va envisager la protection du produit sous l’angle d’une stratégie de compétition, voire de collaboration entre les micro-organismes.
La protection va porter sur la réduction des mauvais micro-organismes, en cherchant à éviter tout contact avec des flores dites « altérantes » (Penicilium, Cladosporium, etc.), modifiant les qualités du produit (saveur, odeurs, aspect…), ou «pathogènes», de type, E-Coli ou Listeria Monocytogènes.

La microbiologie au service des cross-contaminations aériennes

Face aux exigences accrues de produits plus sains, les pratiques du secteur agroalimentaire se rapprochent de plus en plus du secteur pharmaceutique, tout en cherchant des voies plus économiques.
La microbiologie fournit une approche nouvelle qui vient compléter les dispositifs habituels.

Il s’agit non plus de piéger, mais de détruire les micro-organismes

Delta Neu a ainsi mis au point un système innovant : la centrale de décontamination de l’air Deltaclean HighCare. Celle-ci permet un niveau de décontamination de l’air adapté à la classe de propreté choisie par l’industriel, jusqu’à la quasi stérilité en utilisant une combinaison intelligente de filtration mécanique (filtration à Très Haute Efficacité) et de destruction par catalyse hétérogène des micro- organismes aéroportés (bactéries, virus, levures, moisissures notamment). Il s’agit non plus de piéger, mais de détruire les micro-organismes en entrée et en sortie de filtration existante pour compléter le traitement et aboutir à des classes de propreté qui n’étaient disponibles qu’en laboratoires pharmaceutiques jusqu’à présent.

Convient aux zones à atmosphères contrôlées

Le principe est d’organiser le contact entre les micro-organismes altérants ou pathogènes et des catalyseurs. Ce contact génère une oxydation du micro-organisme qui entraîne sa minéralisation et sa gazéification par dégradation de sa structure moléculaire. Le système permet de cette manière de réduire les contaminations croisées, d’assurer une mise en surpression ultra propre, de réduire les conservateurs et d’allonger les DLUO et DLC. Il convient particulièrement aux zones à atmosphères contrôlées telles les zones de démoulage et de découpe, les hâloirs, les zones d’emballage. Pour un résultat supérieur, la centrale DELTACLEAN High Care est beaucoup plus compacte et moins coûteuse que les systèmes habituels.

Adapté à la compétition des flores dans les fromageries

Le nouveau système de Delta Neu permet d’abaisser le niveau moyen de contamination biologique en particulier la flore fongique, et donc d’améliorer la compétition en faveur de la flore technologique.
C’est cette flore technologique qui donne le goût et la couleur des différents fromages. Attaquée par les moisissures et autres champignons présents dans l’air des ateliers, elle oblige les producteurs à recourir à des produits de protection du fromage, notamment le E235 (Pimaricine, Natamycine) lors de l’affinage des fromages. En abaissant la concentration moyenne des microorganismes dans l’air des haloirs ou des caves d’affinage, la Deltaclean High Care permet de fabriquer des produits sans additifs de protection, donc plus naturles, plus sains, plus Clean label : un pas significatif dans le processus d’affinage des fromages qui devrait intéresser particulièrement les services qualité !

ParLa rédaction
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend