Aller directement au contenu

Transport et logistique : Comment transporter plus avec moins ?

Depuis sa création, le spécialiste des solutions d’emballages dédiées aux chaînes d’approvisionnement, Chep, est engagé dans un plan de réduction de son empreinte carbone.Afin de valoriser ses actions pour le climat sur la base du référentiel défini par l’ADEME, Chep a ainsi souhaité rejoindre le programme FRET21 aux côtés de ses nombreux clients volontaires ralliés à cette initiative, et …

Transport et logistique : Comment transporter plus avec moins ?
« Comment transporter plus avec moins ? La résolution est complexe mais elle est possible uniquement si la collaboration entre industriels, distributeurs et prestataires est tangible ».

Depuis sa création, le spécialiste des solutions d’emballages dédiées aux chaînes d’approvisionnement, Chep, est engagé dans un plan de réduction de son empreinte carbone.
Afin de valoriser ses actions pour le climat sur la base du référentiel défini par l’ADEME, Chep a ainsi souhaité rejoindre le programme FRET21 aux côtés de ses nombreux clients volontaires ralliés à cette initiative, et prévoit une réduction de GES d’au moins 7% d’ici deux ans.
Le programme FRET21 vise à encourager les chargeurs à mieux intégrer l’impact du transport dans leur stratégie de développement durable. Cette décision permettra au groupe, qui travaille depuis plusieurs années sur la réduction de son empreinte carbone, de renforcer ses actions sur la base des normes définies par l’ADEME et de réduire ainsi ses émissions de gaz à effet de serre (GES) d’au moins 7% en deux ans.

Des solutions de transport collaboratif

Rejoindre FRET 21 signifie avoir construit un programme qui contribuera à réduire ses émissions carbone de 10 % en 2021 et d’atteindre la neutralité carbone en 2050.
En évaluant la réduction de ses émissions totales de GES d’au moins 25 400 tonnes d’ici 2021, CHEP devient l’une des 5 premières entreprises à avoir présenté le programme le plus ambitieux à la commission FRET21.
Le programme de solutions de transport collaboratif de Chep est l’un des projets clés que l’entreprise met en œuvre pour réduire son empreinte carbone. Depuis 2018, l’entreprise et les clients qui participent à ce programme ont déjà réduit leurs émissions de CO2 de 41.000 tonnes.
«Comment transporter plus avec moins ? La résolution est complexe mais elle est possible uniquement si la collaboration entre industriels, distributeurs et prestataires est tangible. Un défi qui constitue l’ADN de Chep depuis la création du groupe, il y a plus de 70 ans. Les actions que nous engageons auprès de nos clients ont une potentialité de succès très forte, nous sommes confiants» explique Latifa Gahbiche, PDG de Chep France & Maroc.

Les 4 piliers des solutions collaboratives

Chep a ainsi mis en place quatre piliers de solutions collaboratives à savoir :L’optimisation du taux de chargement : En concentrant les collectes de palettes sur les plateformes de la grande distribution et en optimisant la hauteur des palettes dans les véhicules, le nombre de camions sur la route est réduit.
La réduction des distances parcourues : Grâce à un système intelligent développé par BXB Digital, sa filiale numérique, Chep supervise les millions de mouvements de plus de 200 clients. Ainsi, Chep est en mesure d’optimiser des itinéraires et de partager le transport avec ses clients pour réduire les kilomètres à vide. Par ailleurs, le groupe s’attache également à réduire les flux maritimes des DOM-TOM vers la France Métropolitaine en recyclant, sur place, les palettes usagées
Moyens de transport : Chep réduit le nombre de camions sur la route en livrant ses clients directement d’un distributeur (service Origine Distribution) et en réutilisant les trains de retour vides de ses clients, pour leur livrer des palettes.
Achats responsables : Chep s’engage à augmenter, en 3 ans, le nombre de partenaires transporteurs signataires de la charte Objectif CO2. 65 % d’entre eux l’ont déjà signée. Ils étudient également l’utilisation d’autres énergies alternatives comme l’hydrogène ou l’électricité. Son modèle économique durable, basé sur des produits éco-conçus partagés, réutilisés et recyclés, constitue une logique qui s’inscrit pleinement dans l’économie circulaire. Ainsi, pour la quatrième année consécutive, Chep est classé par EcoVadis parmi les 1% d’entreprises ayant la meilleure performance RSE en Europe. La plateforme de notation distingue Chep pour son respect de l’environnement mais aussi pour ses pratiques de travail.

CHEP lance son programme Zero Waste World en Europe

Cette initiative est consacrée à l’élimination des déchets, à l’éradication des kilomètres parcourus à vide et à l’optimisation de l’efficacité de la supply chain. Le programme Zero Waste World s’articule autour de trois axes majeurs : L’élimination des déchets physiques : de l’emballage à usage unique aux produits endommagés ; L’éradication des kilomètres parcourus à vide : de l’optimisation des chargements aux solutions de transport collaboratives ; L’optimisation de l’efficacité tout au long de la supply chain, grâce à la transparence, aux analyses avancées, à l’automatisation et à l’optimisation des processus.
«L’ampleur du réseau Chep ainsi que sa visibilité nous placent dans une position unique au sein de la supply chain nous permettant de collaborer avec les entreprises et de les aider à gagner à la fois du temps, de l’argent et des ressources, tout en créant plus de valeur pour la société» indique Paul Nathan, Directeur principal de l’initiative Zero Waste World en Europe.

Vers une supply chain sans déchets

En Europe, les solutions de transport collaboratif de Chep ont déjà permis à plus de 200 clients d’éviter de parcourir 6,6 millions de kilomètres à vide et de produire 6 500 tonnes d’émissions de CO2, mais aussi d’économiser 8,7 millions d’euros. Miguel Ángel de Miguel, Directeur des technologies digitales et de la logistique chez Mahou San Miguel, brasserie espagnole, ajoute «Les solutions de collaboration proposées par Chep sont la preuve que le Groupe répond aux besoins du marché et s’engage en faveur de l’innovation et de la création de valeur. L’initiative Zero Waste World permet non seulement de réaliser des économies, comme l’impact positif sur la durabilité, mais aussi de générer d’autres valeurs intangibles résultant de la collaboration avec d’autres entreprises».
«Notre objectif est de travailler en partenariat avec des entreprises de premier plan qui s’engagent à créer une supply chain sans déchet grâce à des solutions de collaboration conçues pour l’industrie» a affirmé Matt Quinn, Vice-président de CHEP pour l’Europe du Nord, lors de l’IGD Supply Chain Summit qui s’est tenu à Londres.

ParLa rédaction
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend