Aller directement au contenu

Transport et logistique : Vingt chargeurs déjà engagés dans le FRET21

Afin de maîtriser tous les mécanismes liés au déploiement des stratégies logistiques bas carbone, vingt entreprises parmi les leaders de leur secteur, ont été accompagnées par CPV Associés pour participer au FRET21, le dispositif d’engagement volontaire pour les chargeurs du programme EVE.Ce dernier constitue un levier permettant aux chargeurs de structurer une réduction des émissions de gaz à effet …

Transport et logistique : Vingt chargeurs déjà engagés dans le FRET21
Carrefour fait partie du programme EVE. Ce dernier constitue un levier permettant aux chargeurs de structurer une réduction des émissions de gaz à effet de serre liées à leurs opérations de transport de marchandises.

Afin de maîtriser tous les mécanismes liés au déploiement des stratégies logistiques bas carbone, vingt entreprises parmi les leaders de leur secteur, ont été accompagnées par CPV Associés pour participer au FRET21, le dispositif d’engagement volontaire pour les chargeurs du programme EVE.
Ce dernier constitue un levier permettant aux chargeurs de structurer une réduction des émissions de gaz à effet de serre liées à leurs opérations de transport de marchandises.
Pour rejoindre le programme, les chargeurs ont régulièrement besoin d’un accompagnement sur-mesure afin de mettre en cohérence le programme d’action et la stratégie de l’entreprise.
Le cabinet a ainsi accompagné des distributeurs, des industriels ainsi que des prestataires ayant des flux de transport significatifs. C’est notamment le cas de CHEP, Carrefour ou encore le groupe Nestlé en France. Ces actions s’articulent autour de 4 axes : Optimisation du chargement, Réduction des distances parcourues (en charge et à vide), Moyens de transport (report modal, technologies alternatives), Achat responsable dans la relation avec les partenaires transporteurs.

L’accompagnement dans la transition écologique

«Notre engagement dans la démarche FRET21 est une résultante logique pour CHEP France déjà fortement engagé dans les problématiques environnementales de par la circularité de son business model. Ceci nous permet de concrétiser – au travers d’un engagement de moyens et d’un objectif de résultats (-7% les émissions de GES en 3 ans) – l’ensemble des actions que nous mettons en œuvre depuis déjà de nombreuses années afin de réduire drastiquement l’empreinte environnementale de nos opérations», a ainsi déclaré Latifa Gahbiche, Directrice Générale CHEP France & Maroc.
Pour Carrefour Supply Chain : «Nous avons instauré une collaboration durable avec nos partenaires de transport. De cette collaboration est né, entre autre, le projet Biométhane qui constitue une action significative de l’engagement FRET21 de Carrefour en France», explique Philippe Pieri, Directeur Stratégie et Développement Durable Transport.

Des plans de réduction de GES compris entre 7 et 13 % sur 3 ans

L’accompagnement technique permet aussi bien de valoriser des plans de réduction de GES compris entre 7 et 13 % sur 3 ans, que de formaliser le projet sur une durée moyenne de deux mois. «FRET21 représente une opportunité pour les chargeurs de donner du sens à leurs actions», précise Julien Darthout, Directeur Général de CPV Associés. Ce partenaire a développé une expertise pour assister les chargeurs de toutes tailles. Ce qui permet de fixer un cap très ambitieux qui contribue à renforcer leur stratégie logistique bas carbone. «L’engagement du Groupe Nestlé France dans le programme FRET21 a été inédit par son ampleur et porté par 46 actions concrètes qui forment un tout cohérent», souligne de son côté Denis Pomeret, Directeur Logistique Nestlé France. «Notre accompagnement a permis de catalyser les entreprises du groupe par une approche unique et un objectif commun : tracer une trajectoire vers une performance environnementale des opérations de transport. Cette appropriation de la démarche FRET21, associée à la dynamique apportée par une expertise extérieure pragmatique et collaborative, nous a permis, Groupe Nestlé France, de renforcer, d’une part les projets et d’explorer de nouvelles pratiques. Puis d’atteindre notre objectif».

ParLa rédaction
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend