Aller directement au contenu

Un manifeste vert pour une transition écologique des entreprises de l’alimentaire

Le 29 juin dernier, Emmanuel Macron présentait les 146 propositions retenues issues de la Convention Citoyenne pour le Climat. Des choix importants engageront les entreprises pour de nombreuses années avec des conséquences en termes de production et d’impact économique.  L’ANIA, association nationale des industries alimentaires, a publié «L’ambition d’une transition verte», un manifeste qui décrit, expériences et chiffres à …

Un manifeste vert pour une transition écologique des entreprises de l’alimentaire
Ce manifeste proposé par l’ANIA décrit, expériences et chiffres à l’appui, les engagements des entreprises en faveur de la transition écologique à travers 5 grandes thématiques.

Le 29 juin dernier, Emmanuel Macron présentait les 146 propositions retenues issues de la Convention Citoyenne pour le Climat. Des choix importants engageront les entreprises pour de nombreuses années avec des conséquences en termes de production et d’impact économique. 

L’ANIA, association nationale des industries alimentaires, a publié «L’ambition d’une transition verte», un manifeste qui décrit, expériences et chiffres à l’appui, les engagements des entreprises en faveur de la transition écologique à travers 5 grandes thématiques à savoir : Réduire l’impact carbone des sites industriels ; Favoriser la circularité des emballages : décarbonation, éco-conception, tri, collecte et recyclage ; Accélérer le développement d’un transport et d’une chaîne logistique durables ; Lutter contre le Gaspillage alimentaire ; Réflexion et expérimentation de l’affichage environnemental. 

«Ces objectifs, pour être atteints, nécessiteront un soutien massif de l’État et des collectivités locales afin que les entreprises et leurs salariés, soient accompagnés sans équivoque sur le chemin de la transition écologique » estime l’ANIA.  «La crise COVID-19 a renforcé la conviction des entreprises de l’urgence à s’inscrire dans la reprise dans un cadre plus vert, plus efficient dans l’utilisation des ressources, pour bâtir une économie circulaire. Ce manifeste est le fruit d’une réflexion sur ce qui est fait, mais surtout sur ce qui sera fait demain ou après- demain : dans les stratégies des PME, des ETI et des grands groupes, et d’autant plus vite que les aides aux investissements d’avenir du plan de relance gouvernemental seront effectives», explique Richard Girardot, Président de l’ANIA dont le manifeste est consultable sur le site de l’association.

ParLa rédaction
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend