Aller directement au contenu

Foodwatch: l’ONG qui dénonce les pratiques de l’industrie alimentaire

Ingrid Kragl, directrice de l’information de Foodwatch France, une ONG européenne destinée à défendre les consommateurs, dénonce certaines pratiques de la part de l’industrie agroalimentaire qui selon elle manquent de clarté.

UNE INFORMATION FLOUE

Du jambon de dinde clairement annoncé 100 % filet mais qui ne contient en réalité que 84 % de viande, de la soupe de bœuf sans aucun morceau de viande… La loi autorise un certain flou au niveau de l’information relative à la composition des aliments, opportunité que l’industrie alimentaire ne manque pas de saisir lorsqu’elle conçoit ses emballages.

 LES PRATIQUES DE L’INDUSTRIE ALIMENTAIRE PRÉJUDICIABLES

Pour cette spécialiste de l’alimentation, il s’agit d’une désinformation volontaire et préjudiciable pour le consommateur, qui achète en faisant confiance aux mentions présentes sur l’emballage sans forcément s’accorder le temps de lire la composition précise des aliments. Une réorganisation des lois relatives à l’information du consommateur semble pour elle impérative afin d’enrayer une pratique qu’elle qualifie « de tout à fait illégitime ».

ParLysiane
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend