Aller directement au contenu

17,1 millions d’euros pour le programme « lait à l’école»

Les représentants du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt ont présenté le nouveau cadre réglementaire européen concernant le programme « lait à l’école » qui vient d’être finalisé. Il revêt à la fois une dimension nutritionnelle et pédagogique, et constitue de ce fait un instrument efficace pour lutter contre l’obésité infantile. Dans l’Union européenne, 20 millions …

17,1 millions d’euros pour le programme « lait à l’école»
Pour la rentrée scolaire 2017, les deux programmes européens «fruits et légumes» et «produits laitiers» ont été fusionnés.

Les représentants du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt ont présenté le nouveau cadre réglementaire européen concernant le programme « lait à l’école » qui vient d’être finalisé. Il revêt à la fois une dimension nutritionnelle et pédagogique, et constitue de ce fait un instrument efficace pour lutter contre l’obésité infantile.
Dans l’Union européenne, 20 millions d’enfants sont en surpoids. « Les adolescents ne mangent que 30 à 50 % des apports en fruits et légumes journaliers recommandés et, globalement, seulement 36 % des Européens mangent leurs cinq fruits et légumes par jour » écrit le journal France Soir.
L’objectif de ce plan est donc de fournir des produits de qualité aux enfants, de les inciter à adopter des habitudes alimentaires plus saines et de les éduquer, en leur faisant mieux comprendre la valeur nutritionnelle des produits.

Les produits nature mis en avant

Pour la rentrée scolaire 2017, les deux programmes européens «fruits et légumes» et «produits laitiers» ont ainsi été fusionnés. L’objectif assigné à la nouvelle réglementation est de contribuer à la promotion d’habitudes alimentaires saines et à la consommation de produits locaux pour lutter contre l’obésité.
La liste des produits éligibles est notamment recentrée sur les produits nature, aromatisés naturellement ou additionnés de fruits ou jus de fruits. Pour la France, le programme « lait à l’école » est doté d’un budget annuel de 12,6 millions d’euros qui peut être complété avec une partie de l’enveloppe allouée au programme « fruits », dans la limite de 20 %.
Cette possibilité réglementaire sera mise en œuvre par la France et l’enveloppe pour le programme « lait » 2017/2018 sera ainsi portée à 17,1 millions d’euros. Cette nouvelle réglementation sera déclinée au niveau français dans le cadre d’une stratégie nationale, pilotée par les services du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt en lien avec FranceAgriMer et les autres ministères concernés et en concertation avec les organisations professionnelles.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend