Aller directement au contenu

Aliments issus de clones, une interdiction compatible avec les règles de l’OMS.

Après l’échec des dernières négociations sur le règlement portant sur les « nouveaux aliments », et le maintient de ce règlement tel qu’adopté en 1997, le vice-président du Parlement européen, Gianni Pittella, déplore que « la vente de denrées alimentaires issue d'animaux clonés pourra continuer à être autorisée dans l'UE

Après l’échec des dernières négociations sur le règlement portant sur les « nouveaux aliments », et le maintient de ce règlement tel qu’adopté en 1997, le vice-président du Parlement européen, Gianni Pittella, déplore que « la vente de denrées alimentaires issue d’animaux clonés pourra continuer à être autorisée dans l’UE sans exigence d’étiquetage ». Le Conseil européen avait notamment invoqué une règle contraire à celles de l’Organisation mondiale du commerce (OMS). Pourtant, un document du service juridique du Conseil, révélé le 11 mai lors d’un débat en séance plénière, indique que « les interdictions de denrées alimentaires provenant d’animaux clonés et de la progéniture des clones pourraient être justifiées sur la base de considérations éthiques des consommateur ». L’argument selon lequel ces aliments ne constituent pas une violation des règles de l’OMC, serait ainsi défendable. Selon ce même document, une obligation d’étiquetage des aliments issus d’animaux clonés et de leurs descendants serait également compatible avec les règles de commerce international. Gianni Pittella a appelé la Commission à présenter d’urgence une proposition législative.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend