Aller directement au contenu

AOP et IGP : des nouvelles appellations et de nouveaux accords avec la Suisse.

Agro-media.fr fait un point sur les nouvelles appellations européennes publiées au journal officiel de l’UE ces dernières semaines. Par ailleurs, un nouvel accord entre l’Union Européenne et la Suisse va permettre une meilleure protection mutuelle des appellations.

Agro-media.fr fait un point sur les nouvelles appellations européennes publiées au journal officiel de l’UE ces dernières semaines. Par ailleurs, un nouvel accord entre l’Union Européenne et la Suisse va permettre une meilleure protection mutuelle des appellations. Pour le moment, ce sont près de 22 dénominations suisses qui deviendront AOP et IGP afin d’être protégées dans l’UE. A l’inverse, pas moins de 818 AOP et IGP de l’UE seront protégées sur le marché suisse. 

Pour certains produits les accords ne tranchent pas le débat. Ainsi il y a un problème pour l’emmental, alors que l’UE considère ce nom comme générique, la Suisse le considère comme faisant référence à un produit bien particulier. L’UE produit 400 000 tonnes d’emmental par an, la Suisse 28 000. La question devrait être résolue en 2013 ou 2014.

 

Pour d’autres appelations, l’UE a tranché. C’est le cas de la bataille qu’il y a eu à l’aube des années 2 000 entre les gruyères suisse et français. On a ainsi à l’heure actuelle une coexistence des 2 appellations sur les 2 territoires comme suit: le Gruyère suisse est protégé en Suisse en tant qu’AOC depuis le 06.07.2001 et dans l’UE également en tant qu’AOP depuis l’entrée en vigueur de l’accord de reconnaissance mutuelle des AOC-IGP entre le Suisse et l’UE depuis le 01.12.2011. Du côté du Gruyère français, ce dernier fait actuellement l’objet d’une demande de protection en tant qu’IGP (et non pas d’AOP) auprès de l’UE.

En ce qui concerne les nouvelles appellations :

  • IGP (Indication Géographique Protégée)

Règlement UE n° 1120/2011 du 31 Octobre 2011, JOUE 8 Novembre 2011 n° L 289.

La dénomination « Lough neagh Eel » faisant référence à des anguilles sauvages britanniques est enregistrée.

Règlement UE n° 1117/2011 du 31 Octobre 2011, JOUE 8 Novembre 2011 n° L 289.

La dénomination « Carciofo Brindisino » faisant référence à un artichaut italien est enregistrée.

Règlement UE n° 1118/2011 du 31 Octobre 2011, JOUE 8 Novembre 2011 n° L 289.

La dénomination « Coppa di Parma» faisant référence à un produit de charcuterie italien est enregistrée.

Règlement UE n° 1154/2011 du 10 Novembre 2011, JOUE 15 Novembre 2011 n° L 296.

La dénomination « Zgornjesavinjski zelodec » faisant référence à un saucisson de Slovénie est enregistrée.

Règlement UE n° 1155/2011 du 10 Novembre 2011, JOUE 15 Novembre 2011 n° L 296.

La dénomination « Sebreljski zelodec » faisant référence à une spécialité charcutière de Slovénie est enregistrée.

 

  • AOP (Appelation d’Origine Protégée)

Règlement UE n° 1156/2011 du 10 Novembre 2011, JOUE 15 Novembre 2011 n° L 296.

La dénomination « Kocevski gozdni med » faisant référence à des miels de Slovénie est enregistrée.

Règlement UE n° 1119/2011 du 31 Octobre 2011, JOUE 8 Novembre 2011 n° L 289.

La dénomination « Brovada » faisant référence au produit obtenu par la transformation du navet blanc à collet violet « Rapa de Brovada » (Brassica rapa L. var. rapa Hart) suite à un processus de macération et de fermentation dans du marc de raisin est enregistrée.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend