Aller directement au contenu

Attention, à partir du 1er janvier 2012, vous consommerez peut-être des œufs illégaux !

Le bien-être animal est un enjeu important auquel les élevages doivent s’adapter. La directive européenne 1999/74/CE, qui a été adoptée en 1999 par l’Union européenne, oblige les éleveurs de poules pondeuses utilisant des cages dites « conventionnelles » à se tourner vers des cages « aménagées ».

Le bien-être animal est un enjeu important auquel les élevages doivent s’adapter. La directive européenne 1999/74/CE, qui a été adoptée en 1999 par l’Union européenne, oblige les éleveurs de poules pondeuses utilisant des cages dites « conventionnelles » à se tourner vers des cages « aménagées ». Or, ce qui inquiète le CIWF (Compassion In World Farming), association britannique œuvrant en faveur du bien-être des animaux de ferme, c’est la date buttoir : le 1er janvier 2012.

Un rapport projectif de la Commission européenne a ainsi révélé que 6,1 millions de poules pondeuses françaises seront toujours dans des cages conventionnelles à la date d’entrée en vigueur de la directive européenne. Ainsi, les œufs qui seront produits par ces élevages seront illégaux. Pourtant, on ne peut pas dire que les éleveurs n’avaient pas été avertis ! Ils ont même bénéficié d’un délai de 12 ans pour adapter leurs exploitations. Ces œufs illégaux ne pourront en théorie pas être commercialisés, sous peine d’être hors-la-loi. Le CIWF a donc appelé les pouvoirs publics à prendre les mesures qui s’imposent afin d’assurer l’adaptation de la filière à cette norme.

Le passage de cages conventionnelles à des cages aménagées améliorera légèrement la vie des poules, étant donné que ces dernières comprennent des perchoirs, des nids et des bacs à poussière que les autres n’ont pas. De même, l’espace au sol disponible pour les animaux passera de 550 cm² à 750 cm².

  • Cependant, ces mesures sont loin d’être suffisantes pour assurer le bien-être des poules pondeuses, comme l’ont démontré de nombreux rapports scientifiques.

Cet espace supplémentaire est en effet équivalent à la surface d’une carte postale ! Les élevages en cages, que ces dernières soient traditionnelles ou aménagées, empêchent les poules de se comporter naturellement, au contraire des élevages au sol ou en plein air. Les consommateurs semblent d’ailleurs avoir bien compris le message et se tournent davantage vers les œufs issus d’élevages au sol ou en plein air.

  • Le CIWF a également mis en place des « Trophées des Œufs d’Or » afin de récompenser les entreprises et collectivités qui s’engagent à s’approvisionner ou à produire uniquement des œufs ou ovoproduits issus de ces élevages. D’ailleurs, rendez-vous est pris le 20 octobre 2011 à la Tour Eiffel pour la prochaine cérémonie de remise des Trophées Bien-être Animal.
ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend