Aller directement au contenu

Aux Etats-Unis, un double étiquetage de date satisfait le consommateur

La Grocery Manufacturers Association a annoncé les résultats de son initiative d’étiquetage des dates, qui limitait la gamme d’étiquettes de produits à deux options: «BEST If Used » (Meilleur si utilisé) et «USE By» (Utilisé avant). «Notre industrie s’est engagée à donner aux consommateurs les moyens de prendre des décisions éclairées concernant les produits qu’ils importent chez eux», a …

Aux Etats-Unis, un double étiquetage de date satisfait le consommateur
Avec l’adoption généralisée des étiquettes rationalisées, GMA se tourne vers les médias sociaux pour fixer comme objectif pour 2019 à chaque ménage américain de jeter 10 articles de moins que l’année précédente.

La Grocery Manufacturers Association a annoncé les résultats de son initiative d’étiquetage des dates, qui limitait la gamme d’étiquettes de produits à deux options: «BEST If Used » (Meilleur si utilisé) et «USE By» (Utilisé avant).
«Notre industrie s’est engagée à donner aux consommateurs les moyens de prendre des décisions éclairées concernant les produits qu’ils importent chez eux», a déclaré Geoff Freeman, président et chef de la direction de GMA. «C’est un secteur proactif qui propose une solution proactive pour donner aux familles américaines la confiance qu’elles méritent dans les biens qu’elles achètent.»

Confusion généralisée des consommateurs

Après avoir mis au jour la confusion généralisée des consommateurs au sujet de la gamme d’étiquettes de dates, GMA s’est associée à l’Institut de marketing des aliments et a réuni 25 fabricants et détaillants en alimentation pour développer les deux options rationalisées. Les nouvelles données de GMA prouvent l’importance d’étiquettes de dates claires et concises. La grande majorité (76%) des Américains achètent des produits d’épicerie au moins une fois par semaine, mais certains des aliments qu’ils rapportent à la maison risquent de ne pas arriver jusqu’à la table, même s’ils peuvent être consommés en toute sécurité. Alors que certains Américains se tournent vers le test du reniflement (24%) ou l’apparence de la nourriture (30%), ils déterminent le plus souvent s’il faut jeter la nourriture en fonction des dates figurant sur l’étiquette (44%). Les deux définitions de «BEST If Used By» et «USE By» (sont claires pour près de neuf répondants sur dix (88%).

Plus en sécurité face aux aliments

85% ont déclaré que le fait de ne choisir que ces deux étiquettes leur serait utile. Lorsqu’on leur a demandé en quoi les étiquettes de date rétrécies seraient utiles aux Américains, les principaux avantages étaient les suivants: 1) se sentir plus en sécurité face aux aliments qu’ils consomment; 2) croyant qu’ils jetteraient moins; 3) économiser de l’argent en en jetant moins; et 4) avoir plus confiance dans les produits qu’ils utilisent. «L’étiquetage des dates est un pas en avant vers une réduction significative du gaspillage alimentaire qui permet aux Américains d’acheter plus intelligemment et d’en jeter moins», a ajouté Freeman. Avec l’adoption généralisée des étiquettes rationalisées, GMA se tourne vers les médias sociaux pour fixer comme objectif pour 2019 à chaque ménage américain de jeter 10 articles de moins que l’année précédente.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend