Aller directement au contenu

Barilla imprime des pâtes en 3D

L'imprimante 3D fait son entrée dans l'industrie agroalimentaire. Barilla travaille depuis deux ans avec TNO Eindhoven à la conception d'une machine capable d'imprimer des pâtes en 3D, selon un modèle proposé par la marque italienne. Les imprimantes seront destinées aux restaurants afin qu'ils impriment leurs pâtes, de toutes les formes, directement dans leurs cuisines.

L’imprimante 3D fait son entrée dans l’industrie agroalimentaire. Barilla travaille depuis deux ans avec TNO Eindhoven à la conception d’une machine capable d’imprimer des pâtes en 3D, selon un modèle proposé par la marque italienne. Les imprimantes seront destinées aux restaurants afin qu’ils impriment leurs pâtes, de toutes les formes, directement dans leurs cuisines.

Lancement international prévu en 2014

Ces imprimantes devraient être disponibles au niveau international dès 2014. Actuellement, l’entreprise de recherche néerlandaise TNO fourni déjà des imprimantes 3D dans certains restaurants de Eindhoven. L’impression est cependant encore trop lente. A terme, la machine devrait être capable d’imprimer 15 à 20 pâtes en deux minutes.
Le fabriquant de pâtes veut également mettre à disposition un logiciel qui permettra de concevoir soi-même son modèle de pâte. « Vous apporterez le fichier sur une clé USB au restaurant qui pourra l’imprimer sur place » précise Kjeld van Bommel, chef de projet chez TNO. Barilla veut ainsi développer un nouveau business model en commercialisant non pas les imprimantes mais les cartouches nécessaires pour réaliser les pâtes.

L’imprimante 3D : robot de cuisine de demain

Si Barilla est le premier géant du secteur à s’intéresser à cette technologie, l’utilisation de l’imprimante 3D pour l’alimentaire est amenée à se développer rapidement. Selon Kjeld Van Bommel, elle se généralisera d’ailleurs en premier lieu dans les maisons de retraite, pour permettre de rendre appétissant des aliments en purée, rapporte le magazine économique suisse Bilan.
La NASA s’intéresse elle aussi à cette technique pour nourrir les astronautes. Au siège de Google, en Californie, les pâtes imprimées en 3D sont déjà disponibles à la cafétéria. Enfin, la start-up espagnole Natural Machines compte commercialiser d’ici quelques mois une imprimante 3D destinée aux particuliers. Pour disposer d’un robot de cuisine nouvelle génération, le consommateur devra dépenser environ 1 000 euros.
ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend