Aller directement au contenu

Boissons alcoolisées : La diminution de la consommation des ménages français se poursuit

L’édition 2018 du Baromètre de la consommation des boissons alcoolisées, réalisé par l’association Avec Modération ! confirme la tendance de fond de diminution des volumes de boissons alcoolisées achetés par les ménages français, en recul de plus d’1 litre en 1 an (et plus de 5 litres en 10 ans). Le budget consacré à ces achats baisse également de …

Boissons alcoolisées : La diminution de la consommation des ménages français se poursuit
L’édition 2018 du Baromètre de la consommation des boissons alcoolisées, réalisé par l’association Avec Modération ! confirme la tendance de fond de diminution des volumes de boissons alcoolisées achetés par les ménages français, en recul de plus d’1 litre en 1 an.

L’édition 2018 du Baromètre de la consommation des boissons alcoolisées, réalisé par l’association Avec Modération ! confirme la tendance de fond de diminution des volumes de boissons alcoolisées achetés par les ménages français, en recul de plus d’1 litre en 1 an (et plus de 5 litres en 10 ans). Le budget consacré à ces achats baisse également de façon sensible (près de 5 €) après 9 années de hausse régulière suivies d’une année palier.
Dans les cafés, hôtels et restaurants, la part des clients commandant une boisson alcoolisée est en baisse à 44,1%.
Enfin les Français restent des consommateurs occasionnels avec une diminution tendancielle de l’usage quotidien, qui oscille autour de 10%.

-1,1 litre en 1 an (-5,4 litres en 10 ans)

Les achats d’alcool des foyers français dans le circuit alimentaire, analysés par la société d’études Kantar Worldpanel sur la base d’un échantillon représentatif de 12 000 ménages, confirme une diminution des volumes achetés, systématique d’une année sur l’autre et qui semble s’accélérer : -1,1 litre en 1 an (-5,4 litres en 10 ans). Convertie en quantité d’alcool pur, cette diminution des volumes correspond à 10 unités d’alcool en moins sur un an.
Le budget annuel consacré aux achats de boissons alcoolisées se monte à 325,3 € en 2017, soit 4,8€ de moins qu’en 2016 (mais 24 € de plus qu’il y a 10 ans). Si le panier moyen reste stable à 13 €, la fréquence des achats s’établit à 24,8 occasions dans l’année, son plus bas niveau historique.
«Les Français achètent un peu moins souvent et des volumes toujours moins importants mais le budget moyen de chaque acte d’achat reste stable», constate Alexis Capitant, directeur général d’Avec Modération !. «Le phénomène de montée en gamme observé ces dernières années –moins et mieux– est donc toujours d’actualité».

Café, restaurant : Moins d’un client sur deux consomme une boisson alcoolisée

La consommation d’alcool dans les cafés, bars et restaurants est mesurée par le panel CREST de NPD Group, constitué d’un échantillon de 14 000 personnes qui répondent chaque mois à un questionnaire portant sur leurs visites et leurs consommations dans les débits de boissons. Signe possible d’une inversion de tendance dû à la reprise du tourisme (notamment de la clientèle hexagonale), la fréquentation de ces établissements a gagné 1% l’an dernier, après avoir perdu plus de 13 points sur la période 2008-2016. Moins d’un client sur deux consomme une boisson alcoolisée lorsqu’il fréquente un établissement de type café ou restaurant (44,1%, en diminution de 1,3 point).

Consommation : Les hommes trois fois plus nombreux que les femmes

S’agissant de la fréquence de consommation, l’étude de l’IFOP réalisée depuis 2010 auprès d’un échantillon représentatif, confirme que la majorité des Français âgé de 18 ans et plus consomment des boissons alcoolisées moins d’une fois par semaine (et 19% jamais). La consommation quotidienne concerne 11% des personnes interrogées.
L’âge et le sexe restent les facteurs de différenciation principaux : les hommes (17%) et les 60-70 ans (19%) sont trois fois plus nombreux que les femmes (6%) et six fois plus que les 18-25 ans (3%) à boire quotidiennement des boissons alcoolisées. A contrario l’abstinence est davantage le fait des femmes (25%) et des jeunes (21%) que des hommes (12%) et, dans une moindre mesure, des personnes plus âgées (17%).

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
La blockchain en passe de révolutionner l'agroalimentaire ?

C'est LA tendance majeure du secteur agroalimentaire. Au cœur des enjeux économiques actuels, la blockchain apparaît comme étant la technologie pouvant révolutionner la traçabilité des produits. Comment la blockchain permet-elle d’améliorer la supply chain …

Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par les performances des flux de marchandises et d’information, du sourcing au client final sur l’ensemble des processus de la supply chain. De nombreuses entreprises l'ont déjà compris. Le transport et …

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend