Aller directement au contenu

Boissons : Les Français redécouvrent le plaisir de la bière

Après l’avoir délaissé durant quelques années, les Français redécouvrent le plaisir de la première gorgée de bière. 79,4% foyers ont acheté de la bière en 2018 vs 77,1 en 2013 (Total France – total bières). Les Français sont aussi prêts à dépenser plus pour une bonne bière : 71,6 euros en moyenne contre 44,3 en 2008 soit une augmentation …

Boissons : Les Français redécouvrent le plaisir de la bière
Sur ce marché dynamique, la bière est la boisson des apéros et les bières blondes restent les stars (42,6% du volume total).

Après l’avoir délaissé durant quelques années, les Français redécouvrent le plaisir de la première gorgée de bière. 79,4% foyers ont acheté de la bière en 2018 vs 77,1 en 2013 (Total France – total bières).
Les Français sont aussi prêts à dépenser plus pour une bonne bière : 71,6 euros en moyenne contre 44,3 en 2008 soit une augmentation de 62% selon une étude de Kantar WorldPanel.
Sur ce marché dynamique, la bière est la boisson des apéros et les bières blondes restent les stars (42,6% du volume total).
«Manifestations sportives et météo favorable ont certes contribué à ce renouveau, mais pas seulement. Si entre 2013 et 2018, la bière a conquis un million de foyer, c’est aussi parce que les mousses ont su se réinventer et conquérir de nouvelles cibles stratégiques : les jeunes et les femmes» décrypte Kantar WorldPanel.

Les jeunes dopent le marché de la bière

En 2018, ce sont les 18 – 35 qui dopent le marché de la bière. Ils sont de plus en plus nombreux à être séduits par cette boisson fraîche et peu alcoolisée. En 2018, 79,4% d’entre eux ont acheté de la bière vs 75,9 en 2010 et leurs achats sont passés de 21,4 L en 2010 à 30,2 L en 2018.
En 2018, les 18 – 35 ans représentent aujourd’hui 20,8% des volumes achetés vs 17% en 2010. Ces derniers sont les premiers amateurs de ces nouvelles bières tendance. Après les blondes (37,2 % en volume et 62,8 % des 18 – 25 ans) et concurrençant de près en volume les canettes faciles à transporter (10% en volume), les bières d’abbayes parviennent à conquérir le marché des jeunes (10,5% en volume).
Ils apprécient également les bières aromatisées aux fruits. Avec les goûts alcool, elles constituent 22% de leurs achats, soit deux fois plus qu’un acheteur moyen (12%) et 26% de leur consommation contre 19% pour l’ensemble des bières.
Cependant leur comportement évolue et même si le prix constitue un véritable frein, les 18 – 35 ans s’orientent davantage aujourd’hui vers les caves à bières : indice de pénétration 117.
Depuis le lancement de Hoegaarden Rosée en 2013, les bières aromatisées connaissent un rebond et plaisent de plus en plus aux Français. Les bières sans alcool sont un nouveau phénomène de mode qui a le vent en poupe : 21,5% des acheteurs de bières (+ 4,1%) et 17,2% des consommateurs (+ 3,2%).

La bière se prémiumise

A consommer sans modération à tous moments de la journée et très rafraîchissantes, elles permettent à tous ceux et toutes celles qui ne peuvent ou ne veulent pas boire d’alcool de trinquer.
A noter que ce nouveau marché trouve également sa clientèle auprès des femmes. Hors et à domicile, elles achètent 43% des bières sans alcool vs 34 pour l’ensemble des bières. Elles jouent le caractère hybride entre les softs et les bières.
Plus récemment, on voit apparaître des blondes et des abbayes sans alcool : preuve d’une certaine maturité du segment qui peut se décliner désormais sur tous les marchés de la bière.
Le boom des bières craft : en plein dans la tendance du « consommer responsable » et répondant à une demande d’authenticité, les bières crafts vendues en bouteille unitaire connaissent en 2018 un véritable engouement. Sur 100 ménages (tous circuits), leur taux d’achat et leur taux de pénétration ont au total progressé de 70% en 4 ans.
Depuis 2012, portée par les innovations et plébiscitée par les jeunes, la bière a su se premiumiser. Des variétés de qualité se développent et trouvent de nouveaux consommateurs auprès d’amateurs éclairés. La petite mousse a décidément tout d’une grande. (Source : Kantar WorldPanel).

Cet article devrait également vous intéresser : Bière : La brasserie de recherche la plus moderne au monde a ouvert ses portes en Allemagne

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
La blockchain en passe de révolutionner l'agroalimentaire ?

C'est LA tendance majeure du secteur agroalimentaire. Au cœur des enjeux économiques actuels, la blockchain apparaît comme étant la technologie pouvant révolutionner la traçabilité des produits. Comment la blockchain permet-elle d’améliorer la supply chain …

Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par les performances des flux de marchandises et d’information, du sourcing au client final sur l’ensemble des processus de la supply chain. De nombreuses entreprises l'ont déjà compris. Le transport et …

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend