Aller directement au contenu

Boissons protéinées : les Européens en boivent peu

Selon Mintel, les Européens ne sont pas particulièrement intéressés par les boissons protéinées, qui pâtiraient d'une image négative et faussée selon Arla Foods.

Boissons protéinées : les Européens en boivent peu
Aux Etats-Unid, les produits et boissons protéinés rencontrent un grand succès contrairement à l’Europe.

Le marché des suppléments de protéines est en plein essor. Entre 2006 et 2011, il a gonflé de 59 %, pour atteindre 5,4 milliards de dollars, soit 4 milliards d’euros environ, selon Euromonitor International.

Paradoxalement, certains consommateurs, et plus particulièrement les consommatrices, les perçoivent comme des produits riches en calories, faisant grossir. Elles craignent également de développer une musculature qui ne serait pas féminine, associant les suppléments de protéines avec les body-builders.

Arla Foods veut cibler les consommatrices

Ces consommatrices, qui ont une image faussée des suppléments de protéines représentent une cible potentielle trop négligée par les industriels. Selon Troels Laurens, en charge du département santé et nutrition d’Arla Foods Ingredients, qui s’est exprimé sur Beverage Daily, il est vital pour les industriels de développer des concepts qui viennent à bout de ces idées préconçues auprès du public féminin.

Cependant, selon Jonny Forsyth, analyste chez Mintel, les Européens en général, sont peu friands des produits et boissons protéinés. « Ils ne perçoivent pas les bénéfices des protéines en termes de diététique comme le font les consommateurs américains. »

Boissons protéinées : une alternative au soda

Seuls 14 % des Français consomment des protéines alimentaires, selon Mintel. Ils sont 21 % en Allemagne, 16 % en Italie et en Espagne et 18 % en Pologne. Mais selon Jonny Forsyth, les boissons à base de lait, enrichies en protéines ont un important potentiel de développement. En revanche, l’eau protéinée, ne pourrait être un succès comme aux États-Unis, selon lui.

Pourtant, Lindsey Ormond, responsable du business développement d’Arla Foods estime que les boissons protéinées pourrait cibler un large public en se positionnant comme une alternative, plus saine aux sodas.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend