Aller directement au contenu

Brasseurs : 20 propositions pour 2020

Les Brasseurs de France ont présenté leur livre blanc à l'occasion de leur assemblée générale, dans la lignée du pacte de responsabilité.

Brasseurs : 20 propositions pour 2020
Une proposition de loi a récemment été signée par 45 députés pour la reconnaissance de la bière au patrimoine culturel et gastronomique.

La filière brassicole a présenté son premier livre blanc, contenant 20 propositions répondant à des enjeux importants pour les brasseurs à l’horizon 2020. « A la fois état des lieux et repères pour l’action, ce Livre blanc s’adresse aux pouvoirs publics ainsi qu’à l’ensemble du secteur. Avec 4500 emplois directs et un chiffre d’affaires de 2,1 Md€, la brasserie représente 65 000 emplois « de l’épi au demi », en s’inscrivant d’une part dans l’agriculture, et d’autre part en apportant au circuit des 35 000 cafés hôtels restaurants un soutien financier et logistique unique. Les brasseurs contribuent ainsi pour plus de 3 Md€ aux recettes fiscales de l’état. 70% des bières consommées en France sont produites dans l’Hexagone, contribuant à la richesse de l’offre et à la diversité des occasions de consommation », précise Brasseurs de France.

La bière au patrimoine gastronomique et culturel ?

Les brasseurs s’engagent notamment à investir afin de favoriser l’emploi dans la filière. Jean-Paul Delevoye, président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) a également rappelé la « nécessité de revaloriser la bière au niveau culturel ». 45 députés viennent d’ailleurs de signer une proposition de loi visant à faire reconnaître la bière au patrimoine gastronomique et culturel français.

Harmonisation européenne des normes de la filière brassicole

De plus, les brasseurs ont réaffirmé leur volonté de poursuivre leurs efforts pour réduire leur consommation d’énergie, en particulier d’eau. Ils veulent également relocaliser les circuits de production et de transformation.

La filière demande de nouveau aux autorités publiques d’agir pour l’harmonisation et la stabilité des règles fiscales au sein de l’Union européenne. En 2013, les accises ont en effet augmenté de 60 %.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend