Aller directement au contenu

Pacte de responsabilité : les brasseurs demandent une stabilité fiscale

L'association des Brasseurs de France vient de manifester sa volonté de signer un pacte de responsabilité avec les autorités publics pour participer au redressement productif de la France.

L’association des Brasseurs de France vient de manifester sa volonté de signer un pacte de responsabilité avec les autorités publics pour participer au redressement productif de la France. Les brasseurs sont ainsi les premiers du secteur agroalimentaire à s’engager pour le pacte de responsabilité.
 

Les brasseurs promettent 400 embauches nettes

La profession s’engage à investir entre 220 et 250 millions d’ici à 2017. En contrepartie, les Brasseurs de France demande « une stabilité fiscale pour qu’on n’ait pas de mauvaise surprise », explique Philippe Vasseur, président de l’association. Cet investissement permettra 400 embauches nettes par an, en plus des 400 remplacements de poste habituels chaque année. 
 

Bière : des professionnels optimistes malgré des ventes en baisse 

La profession reste ainsi optimiste malgré une chute de vente de 3 % en 2013, notamment en raison de l’augmentation de taxes. L’association professionnelle  mise sur la montée en gamme qui devrait au minimum stabiliser le marché selon Philippe Vasseur. Pour renforcer cette tendance, ils souhaitent d’ailleurs créer un label de qualité pour valoriser les bières françaises, avec un cahier des charges stricte, notamment en matière d’hygiène. 
 
Enfin, la profession devrait s’engager davantage aux côtés des pouvoirs publics, dans la prévention pour lutter contre la consommation abusive d’alcool et promouvoir une consommation responsable.
ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend