Aller directement au contenu

Chez Biocoop, l’eau en bouteille plastique, c’est fini !

Le premier réseau de magasins bio et équitables en France, Biocoop, ne distribue plus d’eau en bouteille plastique dans ses points de vente depuis le début de l’année. Une décision radicale pour répondre à un engagement écologique fort et à une démarche militante chère à la marque, celle de peser sur les choix de société. Biocoop a pris cette …

Chez Biocoop, l’eau en bouteille plastique, c’est fini !
Le premier réseau de magasins bio et équitables en France ne distribue plus d’eau en bouteille plastique dans ses points de vente. Une initiative commencée en début d’année.

Le premier réseau de magasins bio et équitables en France, Biocoop, ne distribue plus d’eau en bouteille plastique dans ses points de vente depuis le début de l’année. Une décision radicale pour répondre à un engagement écologique fort et à une démarche militante chère à la marque, celle de peser sur les choix de société. Biocoop a pris cette décision collégiale pour contrer le coût énergétique et l’impact écologique de l’extraction jusqu’à la mise en bouteille, du transport et du retraitement. Une prise de position qui démontre la volonté de Biocoop d’œuvrer sans relâche au développement d’une consommation responsable. « Un geste exemplaire pour inciter les consommateurs à supprimer la bouteille plastique de leur table et opter pour des solutions alternatives : boire l’eau du robinet si celle de leur région est sans risque ou installer des systèmes de filtration à la maison ou au bureau » explique la chaîne de magasins.

Biocoop souhaite peser sur les choix de société

L’eau en bouteille plastique représente 10 kg de déchets par an et par personne. Il faut 1 000 ans pour qu’une bouteille en plastique se dégrade et 300 km de transport* pour qu’elle arrive sur la table. L’eau du robinet, c’est moins d’emballage et beaucoup moins de transport ! D’un point de vue budgétaire, l’eau du robinet coûte 200 à 300 fois moins cher à terme que l’eau en bouteille plastique même si on y ajoute un coût de filtration. Biocoop propose ainsi des alternatives à l’eau en bouteille plastique. En France, l’eau du robinet est potable selon les normes règlementaires en vigueur. Mais, en l’état, selon les régions, elle n’est pas pour autant « excellente pour la santé » car la plupart des méthodes de traitement de l’eau restent insuffisantes aujourd’hui pour éliminer 100% des intrus. L’eau du robinet peut donc être filtrée pour retirer les polluants résiduels de l’eau. Biocoop rassemble aujourd’hui 431 magasins bio autour d’un objectif commun : le développement de l’agriculture biologique dans un esprit d’équité et de coopération. Leader de la distribution alimentaire biologique, Biocoop s’illustre aussi par ses produits du commerce équitable et par un choix très étendu d’éco-produits et de cosmétiques. Plus qu’un simple réseau de commerçants, Biocoop souhaite aussi peser sur les choix de société et partage son projet avec d’autres acteurs : salariés, consommateurs, producteurs et partenaires.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend